Navigation : cinéma

Hugo Prévost et Kevin Laforest discutent de ce monde où le clonage est non seulement permis, mais peut aussi mener à un combat à mort. Le tout enveloppé de science-fiction et d’humour noir.

Passion simple est peut-être un peu trop direct pour son propre bien, avec sa fin qui est claire, efficace, mais sans surprise, sans retournement de situation ou moment assez fort pour marquer durablement les esprits. On en retiendra cependant une esthétique fort léchée, un female gaze qui change heureusement de l’ordinaire en la matière.

Ultimement, est-ce que Gallipoli est un bon film? Bien tourné malgré les restrictions d’époque que l’on peut aisément imaginer, avec une bonne distribution, l’oeuvre est intéressante, ne serait-ce qu’en raison de son sujet. On sourcillera cependant devant les très longs chapitres consacrés à « préparer » l’histoire… Et devant cette musique typiquement années 1980.

Encore moins mémorable que la version de 1984, qui était pourtant loin d’être exceptionnelle, Firestarter est un remake banal, qui démontre que les œuvres de Stephen King, peu importe leurs qualités littéraires, ne font pas nécessairement de bons films.