Navigation : chromosome y

Cette recherche pourrait renforcer l’hypothèse voulant que notre propre chromosome Y soit voué à disparaître un jour, sans que cela ne signifie pour autant la disparition de l’espèce humaine.

Parce qu’il est petit et contient peu de gènes, le chromosome Y ne serait pas toujours essentiel à la survie des cellules, ce qui expliquerait sa disparition fréquente. De plus, certaines variations génétiques pourraient augmenter les risques qu’il disparaisse.

On a souvent fait état de rencontres entre nos ancêtres Homo sapiens et nos cousins Néandertaliens, qui ont laissé des traces de ces derniers parmi nos gènes. Remontant encore plus loin dans le temps, des chercheurs viennent d’identifier un chromosome d’Homo sapiens qui a pris la place de son homologue néandertalien il y a plus de 100 000 ans, peut-être même plus de 300 000 ans.