Navigation : cerveau

Technologie
0

L’évolution de l’apprentissage, la clé pour une meilleure intelligence artificielle

Depuis 2001: l’Odyssée de l’espace, les gens se demandent s’il pourrait exister des machines comme HAL 9000, et qui pourrait traiter des informations à l’aide d’une intelligence similaire à celle d’un humain. Selon des chercheurs de l’Université d’État du Michigan, il y a encore un long chemin à parcourir, mais leur nouvelle étude, publiée dans The American Naturalist s’intéresse à la façon dont les ordinateurs pourraient « apprendre à apprendre » comme bien d’autres organismes, avec des conséquences en intelligence artificielle, entre autres domaines.

Technologie
2

Une nouvelle forme d’intelligence artificielle inspirée par le cerveau

L’apprentissage machine, « lancé » il y a 70 ans, s’appuie sur des preuves découlant des processus d’apprentissage dans le cerveau. En utilisant la vitesse des ordinateurs contemporains et d’importants volumes de données, des algorithmes d’apprentissage profond ont récemment produit des résultats similaires à ceux d’experts humains dans divers domaines, mais avec des caractéristiques différentes qui ne correspondent pas aux connaissances actuelles en matière d’apprentissage dans le domaine des neurosciences.

Science
1

Le stress et le cerveau, une histoire de transformation

Des chercheurs de l’ETH Zurich ont démontré pour la première fois que la dissémination sélective du neurotransmetteur noradrélanie reconfigure les communications entre des réseaux cérébraux de grandes importance. Les conclusions permettent d’en apprendre davantage sur les processus neurologiques rapides qui ont lieu lors à l’intérieur du cerveau lors d’une situation stressante.

Santé Un repas composé d'un burger, de frites et d'une boisson gazeuse
2

La malbouffe, dangereuse pour le cerveau

En moyenne, une personne consomme davantage de calories qu’il y a 50 ans, soit l’équivalent d’un hamburger supplémentaire par jour, ce qui a des effets dévastateurs sur notre cerveau et notre tour de taille, met en garde un spécialiste de la santé de l’Université nationale australienne (ANU).

Science Des jumelles sur le bord d'une baie, devant une ville
0

Cette région du cerveau qui surveille les murs

Pour se déplacer dans notre environnement, il est nécessaire d’observer les alentours, particulièrement les obstacles qui limitent les mouvements: les murs, le plafond et autres barrières qui définissent la géométrie de l’espace navigable autour de soi. Des chercheurs viennent d’identifier la zone de notre cerveau qui est responsable de cette détection.