Navigation : centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoise

Si l’ours polaire figure dans l’imaginaire populaire en bouc émissaire de la fonte des glaces dans l’Arctique, une pluralité de cultures méconnues y prend place dont la variété linguistique se chiffre à sept langues. La table ronde internationale de la création, de la diffusion et de la recherche sur le Nord et l’Arctique se déroulant les 5, 6 et 7 avril organisée par la Chaire de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) vise à faire connaître les différents projets en lien avec cette zone circumpolaire.