Navigation : birmanie

Les États-Unis se sont retirés du Conseil des droits de la personne en juin 2018 en dénonçant un «cloaque de partis politiques», selon l’ambassadrice Nikki Haley, alors que le secrétaire d’État Mike Pompeo jugeait «inadmissible» un «biais continu et documenté du Conseil contre Israël», rapporte le Monde diplomatique de décembre. L’année 2019 s’entame avec 25 conflits armés, d’après La Vanguardia le 20 janvier.

Lancé en sélection officielle au dernier Festival de Cannes, Le vénérable W, qui lève le voile sur la montée de l’islamophobie en Birmanie, encouragée par un puissant moine bouddhiste,  est  projeté sur les écrans de la cinémathèque québécoise, depuis le 26 janvier.

À l’annonce de la rencontre du premier ministre du Canada, Justin Trudeau avec la conseillère d’État du Myanmar (Birmanie), Aung San Suu Kyi le 10 novembre à Hô-Chi-Minh-Ville au Vietnam, pourquoi ne pas revenir sur le documentaire Le vénérable W. (2017) du cinéaste suisse d’origine iranienne, Barbet Schroeder qui s’appréhende avec une interrogation. En quête du nirvana, comment des moines bouddhistes peuvent-ils s’adonner à des manifestations violentes ?

Une conférence dont l’objectif est de mettre fin à des décennies de combats entre l’armée et une myriade de groupes ethniques s’est ouverte mercredi pour plusieurs jours à Naypyitaw, la capitale de la Birmanie.