Navigation : autochtone

Un festival de documentaires laisse croire à un rendez-vous d’intellectuels urbains, c’est faux! En vue des 22e Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) du 14 au 24 novembre 2019, la programmation lancée le 23 octobre à la Cinémathèque québécoise n’est pas différente de ce que les gens ordinaires peuvent voir en ligne, mais avec un certain souci de réalisme.

Oeuvre portant sur un spectacle banni avant même d’avoir été présenté sur scène, le documentaire Lepage au Soleil: à l’origine de Kanata (2019) d’Hélène Choquette montre la troupe du Théâtre du Soleil dirigée par Robert Lepage de 2016 à 2018, lors de la création de la pièce de théâtre Kanata sur l’histoire des peuples autochtones du Canada.

Quintessence du mâle alpha, un Autochtone vit de chasse et de pêche pour subvenir aux besoins de sa famille de sept enfants. Projeté dans le cadre de la 28e édition du festival Présence autochtone se déroulant du 7 au 15 août, le documentaire Dirt McComber : Last of the Mohicans de Ryan White et Joanne Storkan suit cet homme à la manière du cinéma direct.

Si l’ours polaire figure dans l’imaginaire populaire en bouc émissaire de la fonte des glaces dans l’Arctique, une pluralité de cultures méconnues y prend place dont la variété linguistique se chiffre à sept langues. La table ronde internationale de la création, de la diffusion et de la recherche sur le Nord et l’Arctique se déroulant les 5, 6 et 7 avril organisée par la Chaire de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) vise à faire connaître les différents projets en lien avec cette zone circumpolaire.

La double identité autochtone et canadienne de l’artiste ontarienne Meryl McMaster occupe la petite salle au niveau S2 du Musée des beaux-arts (MBAM) du 8 septembre au 3 décembre. Ses photographies des séries « Wanderings » et « In-Between Worlds » sont exposées dans le cadre de la 15e édition de Momenta, la Biennale de l’image exposant 38 artistes.