Navigation : attentat

La police allemande a retrouvé un drapeau aux couleurs du groupe djihadiste État islamique (EI) dans la pièce où vivait le jeune réfugié afghan qui a agressé des voyageurs à l’arme blanche lundi soir à bord d’un train en Bavière, a déclaré mardi le ministre bavarois de l’Intérieur, dans des propos rapportés par Reuters.

Un assaillant installé derrière le volant d’un poids lourd a foncé dans la foule célébré le 14 juillet dans la ville de Nice, dans le sud de la France, tuant au moins 84 personnes et en blessant des dizaines d’autres, dans le cadre de ce que le président François Hollande a qualifié d’attentat terroriste.

Des enquêteurs turcs passaient au crible les séquences vidéo et les déclarations de témoins, mercredi, après que trois kamikazes présumés du groupe armé État islamique eurent ouvert le feu et s’eurent fait sauter dans le principal aéroport d’Istanbul, tuant 41 personnes et en blessant 239 autres.

Le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a revendiqué jeudi un attentat à la voiture piégée contre le siège de la police à Midyat, ville du sud-est en majorité kurde de la Turquie, qui avait provoqué la veille la mort de six personnes, dont trois policiers.

Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos jihadistes du 13 novembre, a refusé de s’exprimer vendredi lors de son premier interrogatoire devant les juges d’instruction à Paris, une étape qui était très attendue, six mois après les attentats dans la capitale française.

Six mois après les attentats de Paris et en plein état d’urgence, le Festival de cinéma de Cannes qui débute mercredi, donne lieu à « une mobilisation exceptionnelle » pour en assurer la sécurité face « à un risque plus élevé qu’il ne l’a jamais été », a indiqué lundi le ministre français de l’Intérieur.

Soudain l’écran clignote lorsqu’un homme, armé d’un pistolet et d’un gilet explosif factices, passe devant le scanner corporel, l’un des objets vedettes exposés à la foire de la technologie antiterroriste qui s’est ouverte mardi à Londres.

Le djihadiste présumé Salah Abdeslam, arrêté à Bruxelles quatre jours avant les attentats qui ont fait au moins 31 morts mardi dans la capitale belge, veut désormais rentrer en France « le plus vite possible », a déclaré jeudi son avocat à la presse, des propos rapportés par Reuters.

Najim Laachraoui, recherché dans l’enquête sur les attentats de mardi à Bruxelles et ceux du 13 novembre à Paris, a été arrêté mercredi à Anderlecht, commune de l’agglomération bruxelloise, rapporte le journal La Dernière Heure sur son site Internet. D’après la DH, il s’agirait de l’un des trois hommes repérés par les caméras de surveillance de l’aéroport de Bruxelles-Zaventem.