Navigation : athlètes

Quoi penser de tous ces drapeaux qui défilent aux Jeux olympiques quand certains pays s’approprient des athlètes étrangers, que les athlètes s’entraînent en dehors de leurs frontières, ou encore que les commanditaires offrent un support inégal supranational? L’autochtone tarahumara María Lorena Ramírez a démontré lors d’un marathon se tenant au Mexique le 29 avril que les athlètes ancrés dans leur localité peuvent remporter la victoire, rapporte El País.

Le vice-champion olympique indonésien Triyatno serre les dents quand il soulève un haltère de 180 kilos, un petit exploit pour un haltérophile qui s’entraîne sans avoir mangé ni bu car il observe le ramadan pendant sa préparation pour les JO de Rio.