Navigation : asile

Le gouvernement fédéral a annoncé vendredi son intention de faire disparaître une liste de 25 pays de l’Union européenne qui étaient considérés comme « sûrs », et en provenance desquels le précédent gouvernement, sous le premier ministre Stephen Harper, craignait des recours possiblement abusifs au système d’octroi d’asile. Au total, 42 pays étaient visés par cette politique.

Le gouvernement fédéral clarifie ses positions sur l’immigration, alors qu’au sud de la frontière, les tensions entre républicains et démocrates sont particulièrement vives sur le sujet, au même moment où une caravane de migrants entrée au Mexique tente tant bien que mal de rejoindre la frontière américaine pour y réclamer l’asile.

Des dirigeants des deux principaux partis politiques américains ont réclamé dimanche que le président Donald Trump mette fin à la pratique de son administration consistant à séparer les parents de leurs enfants lors de leur arrestation à la frontière, alors que le dossier contribue à polariser encore plus le dossier déjà toxique de la réforme de l’immigration dans les officines de Washington.

La France souhaite créer des centres d’examen des demandes d’asile dès cet été en Libye si les conditions de sécurité le permettent, a déclaré jeudi le président Emmanuel Macron, à l’heure où les Européens peinent à adopter une stratégie commune pour enrayer les flux de migrants qui traversent la Méditerranée. 

Après avoir ouvert les frontières à des centaines de milliers d’Irakiens et de Syriens pendant la dernière décennie en Suède, on doit gérer une augmentation des problèmes sociaux et la montée de l’extrême droite. Au Danemark, on craint de vivre dans une seconde Suède, d’après Hugh Eakin du New York Review of Books.