Navigation : art visuel

Cinéma / Télévision
2

FIFA – Botero tout en rondeurs

Difficile, de nos jours, de ne pas connaître l’oeuvre de Fernando Botero. L’artiste colombien, autant peintre que sculpteur, a fait le tour du monde avec ses personnages plus ronds que nature. Dans le cadre du Festival international du film sur l’art (FIFA), le réalisateur Don Millar trace un portrait tout en nuances de celui qui est possiblement le plus grand artiste vivant de notre époque.

Société
1

Une banque islandaise retire son tableau de femme nue

À la suite de l’idée d’appropriation culturelle, jamais retournée envers la source d’acculturation mondiale, la culture américaine, la polarisation du débat public autour du sexe et de la race donne lieu à des situations ridicules. Un exemple éloquent est survenu en Islande, rapporte Reykjavik Grapevine le 21 janvier.

À la une
2

L’art refait surface à Édimbourg

Située au cœur de trois sommets, la capitale de l’Écosse est truffée de lieux artistiques parmi ses étendues vertes réfléchissant la luminosité d’un climat pluvieux.

Arts visuels
1

Casa Amarilla de Buenos Aires, détour architectural

Il ne suffit que d’évoquer une promenade sur les trottoirs couverts du centre de La Havane, longeant les murs à l’ombre de la série de colonnes, pour se rappeler la grandeur du style colonial qui fige l’Amérique de ses constructions. Connue sous le nom de Casa Amarilla, l’architecture jaune de ce complexe à logements est un héritage bien gardé de la capitale argentine, rapporte La Nacion le 21 août.

Cinéma / Télévision
0

Sorry to Bother You – Centre d’appel en folie

Quand un téléphoniste vous appelle pour un sondage ou une vente, il vous imagine au bout du fil. Vous, imaginez-vous à quoi ressemble le centre d’appel en retour? Dans la comédie Sorry to Bother You, le réalisateur Boots Riley place le poste de téléphoniste au centre d’une critique sociale des États-Unis et peut-être du monde entier. 

Arts visuels
1

Un poumon collectif exposé au MAC

Même si l’on participe à un forum virtuel avec des interlocuteurs des 194 pays, c’est souvent par un canal individuel, ordinateur personnel ou téléphone intelligent, que l’on se connecte à la toile. L’exposition Donner corps à l’expérience de l’artiste Rafael Lozano-Hemmer et son équipe présentée au Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) jusqu’au 9 septembre propose une expérimentation collective de la technologie.