Navigation : animaux

L’expression serait donc née d’une confusion entre deux mots grecs : lunx (lynx) et Lunkeos (Lyncée). Au fil du temps, orthographe et mythologie se sont entremêlées et « l’œil de Lyncée » est devenu « l’œil de lynx ».

Alors qu’on sort d’une pandémie, prévient-on, on aurait peut-être intérêt à ne pas sous-estimer l’importance de mieux se préparer à la prochaine…

Cette recherche s’inscrit dans une série qui, ces dernières années, a effectivement tenté de décoder ce qu’il y avait de si particulier dans les cerveaux de certains oiseaux —pas juste les corbeaux.