Navigation : android

Quand sait-on que l’on a mis au point quelque chose de très près du téléphone parfait? Pas le téléphone idéal, avec une pile qui durerait une semaine, ou le plus rapide des processeurs. Mais plutôt un téléphone efficace, qui dure un certain temps, qui tient bien en main et qui permet d’accomplir l’ensemble des tâches quotidiennes associées à ce genre d’appareil. Et heureusement, le Pixel 4a, de Google, s’approche très près de cette « perfection ».

Deux ans après le lancement d’Andidote 10, l’avenir semble toujours aussi prometteur pour Druide informatique, l’entreprise notamment connue pour son célèbre correcteur orthographique. Et après un délai imputable à l’éclatement de la pandémie de COVID-19, voilà que la compagnie lance Antidode+, un service d’abonnement en ligne. Service qui ne signifie pas la fin de la déclinaison traditionnelle du logiciel, bien au contraire.

Une nouvelle année, un nouveau téléphone: le fabricant chinois Huawei lançait vendredi dernier le P40 Pro, son plus récent téléphone intelligent, sur le marché canadien. Et avec cette nouvelle génération d’appareils, l’entreprise tente de créer son propre écosystème logiciel, à l’image d’Apple ou de Google. Le résultat laisse toutefois encore à désirer.

Un luxueux appartement du Vieux-Montréal, des influenceurs (et quelques journalistes techno) et des appareils au charme discret et aux performances intéressantes: Google a sorti le grand jeu, cette semaine, pour présenter ses solutions de domotique au public québécois.

Près des deux tiers des Canadiens se définissent comme des joueurs, révèle une étude récemment publiée par l’Association canadienne du logiciel de divertissement. Au pays, cela représente donc plus de 23 millions de personnes.

L’Union européenne doit imposer cette semaine une amende de plusieurs milliards de dollars à Google pour avoir écarté ses rivaux de son système d’exploitation mobile Android, ont fait savoir des sources, dans le cadre d’un jugement qui pourrait alimenter de nouvelles tensions entre Bruxelles et Washington.

Les Québécois sont de plus en plus nombreux à sortir leur téléphone intelligent – iPhone ou Android – pour payer leurs achats, révèle de nouvelles données du CEFRIO publiées mercredi sur l’utilisation de ces appareils devenus omniprésents.