Navigation : alcool

Pour certains, chaque lendemain de congé, en particulier au temps des Fêtes, comporte le risque de se réveiller avec un mal de tête, la nausée et une fatigue extrême, résultats d’une soirée trop bien arrosée. Pourquoi a-t-on la gueule de bois ? Y a-t-il des cures miracles ? Peut-on prévenir? Le Détecteur de rumeurs fait le tour de la question.

Si la liste des problèmes associés à l’alcool est déjà longue, il en est un qui laisse plusieurs personnes sceptiques: une allergie à la bière que de nombreux consommateurs affirment avoir développée. Le Détecteur de rumeurs le constate: des chercheurs confirment que certains ingrédients utilisés dans la fabrication de la bière peuvent être en cause.

Il y a des choses qui se trament, quelque part dans Charlevoix. Des choses qui se mangent, d’abord, mais aussi des choses qui se boivent. Et depuis peu, ces choses qui se boivent peuvent non seulement faire légèrement tourner la tête, mais aussi agréablement marier la pureté de l’alcool fort et la douceur du petit lait.

Le cliché du Russe buvant à en perdre la tête (et bien souvent, la vie) semble avoir du plomb dans l’aile. Selon de nouvelles données publiées par l’Organisation mondiale de la santé, la consommation d’alcool a ainsi chuté de 43% de 2003 à 2016.

Que l’on se soit trempé les lèvres dans la grappa en Italie ou dans le Brennivín en Islande, nos papilles savent que les alcools locaux sont ancrés dans les mœurs à défaut d’être bons au goût. Le critique gastronomique américain Charles Pessy a tout simplement condamné le Fernet Branca bu régulièrement en Argentine comme étant le pire des alcools, rapporte Clarín.

Personne ne devrait avoir envie de rédiger la critique de la pièce Huff, récemment jouée à La Licorne. Non pas parce que l’oeuvre est mauvaise, bien au contraire, mais parce que l’on préférerait enterrer et oublier la réalité qui y est dépeinte.