Navigation : adolescence

Ah, quelle merveilleuse époque que celle de Cocoon. Qu’il semble faire bon, dans cet été berlinois caniculaire, de se regarder langoureusement, de se caresser doucement, de sentir le corps de l’autre contre le sien, de glisser tranquillement ses doigts sur une peau délicate… Bien entendu, en ces temps pandémiques, l’histoire d’éveil sexuel raconté par Leonie Krippendorff semble tout aussi improbable que le film de science-fiction du même nom.

Dans une petite ville du Midwest américain, Alice, 16 ans, a toujours été une bonne petite fille. Catholique jusqu’au bout des ongles (ou à peu près), elle respecte les codes stricts de sa famille, mais surtout de son école ultrareligieuse. Et pourtant, dans Yes, God, Yes, un film lancé il y a quelques jours en vidéo sur demande, elle découvrira la liberté amenée par l’éveil de sa sexualité.

Succession logique à la série populaire que fut Le chalet, en plus de ramener quelques-uns de ses collaborateurs (Marie-Claude Blouin et Sarah-Maude Beauchesne, notamment, jusqu’au compositeur, directeur photo, monteur et on en passe), L’académie apporte un peu de piquant aux propositions télévisuelles pour les jeunes adultes. Dommage qu’elle s’avère problématique à pratiquement tous les niveaux.

Le piratage pour apprendre la programmation aux enfants: voilà l’idée quelque peu étonnante derrière The Endless Mission, une série de jeux vidéo rassemblant des genres bien connus et qui offre la possibilité de créer non seulement ses propres niveaux, mais aussi de développer, ultimement, ses propres jeux.

After aurait bien pu être la quintessence de la romance adolescente débordante de clichés dans sa forme la plus nulle possible. Pourtant, en connaissant très bien son public cible, au risque de le pervertir, cette adaptation d’une fan fiction du groupe One Direction s’en sort avec une révélation qui détonne.