Navigation : Science

Le dernier El Nino significatif a eu lieu en 2015. On lui doit autant une saison agricole désastreuse en Nouvelle-Guinée qu’un blanchissement des coraux au large de l’Australie et les « pires inondations en 50 ans » en Amérique du Sud.

Ultimement, c’est l’impact qu’aura cette collision sur l’orbite de cette « lune » autour de son astéroïde — 11 heures et 55 minutes pour l’instant — qui reste la raison d’être de la mission.

Aucune étude scientifique n’a annoncé la disparition de l’espèce humaine à cause du réchauffement climatique. Mais en plus des coûts financiers entraînés par la perte de biodiversité, les feux de forêt ou les événements météorologiques extrêmes, il y aura inévitablement des pertes de vie.