Rétrospective: la belle année 2020 du Bitcoin

0

Si vous suivez l’actualité des cryptomonnaies, la belle progression du cours du Bitcoin en début d’année 2021 ne vous a pas échappé. Elle ne fait que confirmer la place d’ampleur qu’occupe la cryptomonnaie parmi les nouvelles classes d’actifs financiers. On fait un petit retour sur l’année 2020, et pourquoi elle a porté le Bitcoin aux nues.

Un « halving » qui a changé la donne pour les mineurs

Le plus gros événement qu’a connu Bitcoin en 2020 est le halving. Il s’agit d’une mise à jour automatique du réseau, qui a lieu tous les quatre ans environ. Elle réduit de moitié les récompenses que les mineurs – qui sécurisent le réseau Bitcoin – reçoivent. Cela veut dire qu’il devient plus difficile de produire des pièces.

Ce mécanisme sert à lutter contre l’inflation, et historiquement il a permis de propulser le cours du BTC, car la demande surpasse ainsi l’approvisionnement. En 2020, cela a été le cas. Au moment du halving le 9 juin, le Bitcoin valait déjà 9 773 dollars. Depuis, son cours n’a fait que grimper, puisqu’il finissait l’année à près de 29 000 dollars le 31 décembre.

Les investisseurs institutionnels arrivent en masse

La raison de la hausse du cours du Bitcoin, c’est l’arrivée de nouveaux investisseurs. Il y a bien sûr d’une part les investisseurs particuliers, qui utilisent des plateformes d’échange comme eToro ou Coinbase. Les requêtes Google montrent par ailleurs que la recherche « etoro arnaque » est en baisse, ce qui indique que la réputation des plateformes de trading est maintenant largement positive. eToro a en effet permis à une frange d’acheteurs jusque-là inexpérimentée d’arriver sur le marché grâce au trading social. Ses outils de trading performants ont ainsi rendu accessible l’analyse du marché du Bitcoin.

Mais la deuxième catégorie d’investisseurs qui a eu le plus de poids, ce sont les institutionnels, c’est-à-dire les entreprises et gestionnaires d’actifs. L’entreprise MicroStrategy, qui est cotée en Bourse, a fait les gros titres en choisissant le Bitcoin pour ses réserves monétaires. D’autres grands noms ont suivi, comme Square, l’entreprise de Jack Dorsey, qui est connu pour être le fondateur de Twitter.

Des poids lourds qui s’ouvrent petit à petit à la cryptomonnaie

À ce sujet, PayPal a également frappé fort en fin d’année. Le géant des paiements en ligne a annoncé qu’il proposerait désormais l’achat et la vente de cryptomonnaies, dont le Bitcoin, directement sur sa plateforme. La nouvelle a fait l’effet d’un coup de tonnerre et a contribué à la hausse considérable du cours du BTC.

La banque d’ampleur JPMorgan a aussi retourné sa veste et encensé le Bitcoin au cours de l’année 2020. En décembre, l’institution expliquait ainsi que le cours de l’or pourrait être menacé par Bitcoin, et estimait que 600 milliards de dollars pourraient être injectés dans la cryptomonnaie.

L’année 2020 a donc été plus que fructueuse pour le Bitcoin, qui est maintenant classé dans le top 10 des actifs les plus capitalisés au monde, au même titre que les actions Microsoft, Apple ou encore Tesla. Il faudra donc surveiller cette cryptomonnaie en 2021!

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre