La COVID-19 et les fausses nouvelles: les jeunes sont-ils plus à risque?

Une étude  récente conclut que les jeunes adultes seraient plus susceptibles de croire à de fausses informations sur le virus — contredisant des études précédentes qui disaient plutôt que c’étaient les gens plus âgés qui étaient plus vulnérables à la désinformation en général.