Bande de Gaza: l’ONU appelle au calme

0

Si un calme précaire semble revenu dans la bande de Gaza et en Israël, après de violents échanges de tirs il y a deux jours, l’envoyé spécial des Nations unies pour le Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, met en garde contre une nouvelle escalade meurtrière dans cette région déjà trop souvent éprouvée par la guerre.

« Une confrontation militaire à Gaza n’est dans l’intérêt de personne », a ainsi déclaré le coordonnateur spécial lors d’une réunion du Conseil de sécurité, mardi.

« Le 25 mars, une roquette a été tirée depuis la bande de Gaza, frappant directement une maison dans le centre d’Israël. Sept membres de la famille ont été blessés, dont trois enfants. Au cours des 24 heures qui ont suivi, au moins 103 roquettes et obus de mortier ont été tirés depuis Gaza vers Israël, certains interceptés par le système « Dome de fer », tandis que d’autres ont causé des dommages matériels à une maison à Sderot ou ont touché des zones inhabitées », rappellent ainsi les Nations unies par voie de communiqué.

En riposte, l’armée de l’air israélienne a frappé 42 « cibles » dans la bande de Gaza, alors que l’armée de terre et la marine tiraient 16 obus. Sept Palestiniens auraient été blessés, et plusieurs bâtiments ont été détruits, dont des immeubles appartenant au Hamas et aux services de sécurité.

M. Mladenov a prévenu qu’un nouveau conflit serait dévastateur pour le peuple palestinien, ne serait pas sans conséquence pour les Israéliens qui vivent à proximité du périmètre de Gaza et aurait probablement des répercussions régionales.

« C’est la raison pour laquelle je vous demande tous aujourd’hui de vous joindre aux Nations Unies pour condamner les tirs aveugles de roquettes du Hamas contre Israël », a poursuivi le coordonnateur spécial.

Ces actes de provocation ne font qu’augmenter considérablement le risque d’escalade et finalement nuire à nos efforts collectifs en faveur de la population de Gaza et de la réconciliation intra-palestinienne. – Nickolay Mladenov, coordonnateur spécial pour le Moyen-Orient

Tensions autour des colonies

Toujours selon l’envoyé onusien, aucune mesure n’a été prise par Israël pour cesser la colonisation de la Palestine occupée, conformément à une résolution adoptée en 2016 en ce sens.

« L’expansion des colonies de peuplement israéliennes en Cisjordanie occupée, y compris Jérusalem-Est, se poursuit sans relâche », a indiqué M. Mladenov. De fait, plus de 3000 unités de logement en Cisjordanie ont été approuvées ou construites depuis mai 2018.

« Je répète que l’établissement de colonies de peuplement dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, n’a aucun effet juridique et constitue une violation flagrante du droit international, comme indiqué dans la résolution 2334 (2016), et doit cesser immédiatement et complètement », a dit M. Mladenov.


Autres contenus:

Washington pourrait punir Pékin pour ses camps d’internement de musulmans

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre