Todos Lo Saben (Everybody Knows): dans le confort du silence

Cinéaste iranien d’influence et de réputation mondiale, Asghar Farhadi est de retour après avoir fait remporter à son pays d’origine l’Oscar du meilleur film en langue étrangère pour une deuxième fois en moins d’une décennie. Choix politique oblige, néanmoins, il est épatant de le voir essayer de se renouveler en s’intéressant à la culture latine, en s’éloignant de ses territoires, mais certainement pas de ses thématiques avec le très émotionnel Todos Lo Saben.