Même en cas de paix, la Corée du Sud veut que l’armée américaine reste

2

La Corée du Sud a déclaré mercredi que la question des troupes américaines présentes sur son sol était indépendante de tout futur traité de paix avec la Corée du Nord, ajoutant que l’armée des États-Unis devait rester même si un tel accord était signé.

« Les troupes américaines stationnées en Corée du Sud sont le fait de l’alliance entre la Corée du Sud et les États-Unis. Cela n’a rien à voir avec la signature de traités de paix », a déclaré Kim Eui-kyeom, porte-parole du la Maison-Bleue présidentielle, citant le président Moon Jae-in.

La Maison-Bleue réagissait à une tribune d’un conseiller présidentiel, Moon Chung-in, publiée cette semaine dans la presse.

Ce dernier, également un universitaire, a dit qu’il serait difficile de justifier de la présence des forces américaines en Corée du Sud si un accord de paix était signé avec le Nord.

La Corée du Nord et la Corée du Sud ont commencé mardi à démonter les haut-parleurs qui diffusent de la propagande à la frontière entre les deux pays dans le cadre des mesures promises lors du sommet historique de vendredi dernier entre leurs dirigeants.

La Corée du Sud tient cependant au maintien des forces américaines sur son sol parce que ces dernières pourraient jouer un rôle de médiateur en cas de confrontation entre des puissances telles que la Chine et le Japon.

Les États-Unis comptent actuellement quelque 28 500 soldats en Corée du Sud, une présence militaire dont la Corée du Nord a longtemps exigé le retrait en échange d’un abandon de son programme nucléaire.

Les troupes américaines sont présentes dans le pays depuis la Guerre de Corée, qui s’est achevé en 1953 par un cessez-le-feu, ce qui signifie que techniquement la Corée du Nord et la Corée du Sud sont toujours en guerre.

Vendredi, Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un ont promis la « dénucléarisation complète » de la péninsule coréenne et l’établissement d’une paix « permanente » et « solide » entre leurs pays.

Dans leur déclaration, il n’a pas été fait mention d’un retrait de troupes américaines de la Corée du Sud.


En complément:

https://www.pieuvre.ca/2018/03/06/la-coree-du-nord-prete-a-abandonner-ses-activites-nucleaires-et-a-negocier-avec-le-sud/

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

2 commentaires

  1. Pingback: Pyongyang relace Washington après l’annulation du sommet

  2. Pingback: Pas d’échéancier pour dénucléariser la Corée du Nord, dit Mike Pompeo

Répondre