Non, cet astronaute n’est pas un humain génétiquement modifié

« 7 % des gènes de l’astronaute Scott Kelly ont été modifiés pendant son séjour dans l’espace ». À l’évidence, un titre frappant, d’autant que la nouvelle émane de la NASA…