Google annule son concours pour se poser sur la Lune, faute de possible gagnant

1

Même avec la perspective d’un montant offert au gagnant par Google, le concours était trop ambitieux pour son propre bien.

Plus d’une décennie après que le géant de la recherche en ligne eut annoncé qu’il remettrait 30 millions de dollars américains à la première compagnie qui pourrait lancé un vaisseau en direction de la Lune d’ici mars 2018, la compagnie a officiellement annulé le prix, écrit The Independant.

La raison? Aucun des cinq finalistes n’était en voie de respecter la date limite qui approchait rapidement.

« Si nous nous attendions à un gagnant, maintenant, en raison des difficultés liées au financement, aux obstacles techniques et aux défis réglementaires, le grand prix de 30 millions du Google Lunar XPRIZE ne sera pas décerné », a indiqué en ligne l’administrateur du prix.

En reconnaissant que personne n’atteindrait l’objectif, les responsables du XPRIZE, Peter Diamandis et Marcus Shingles, ont souligné « qu’il était incroyablement difficile de se poser sur la Lune ».

« Si chaque compétition XPRIZE que nous mettons en place se termine avec un gagnant, nous ne sommes pas suffisamment audacieux, et nous continuerons de lancer des concours qui sont peut-être trop « hors de ce monde », histoire de repousser les limites de ce qui est possible d’accomplir », ont-ils dit.

Les deux hommes ont toutefois argué que les efforts avaient porté fruit, même si l’affaire n’avait pas entraîné un alunissage. Ils ont ainsi noté que les équipes participantes avaient amassé des centaines de millions de dollars en capital, y compris une équipe japonaise qui a obtenu plus de 90 millions, et qui a annoncé qu’elle continuerait ses démarches pour envoyer un engin spatial sur la Lune, et ce même sans Google.

« Nous avons entraîné une conversation et transformé les attentes en ce qui concerne le champ des possibles candidats à un alunissage », ont poursuivi MM. Diamndis et Shingles. « Bien des gens croient maintenant que ce voyage n’est plus l’apanage de quelques agences spatiales nationales, mais que l’exploit peut être accompli par de petites équipes d’entrepreneurs, d’ingénieurs et d’innovateurs de partout dans le monde. »

Les vols spatiaux privés ont suscité de l’intérêt et des investissements à travers le secteur technologique, alors que le gouvernement américain a réduit ses ambitions extraterrestres.


En complément:

La mégafusée Falcon Heavy de SpaceX enfin sur le pas de tir

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Un commentaire

  1. Pingback: Le visiteur interstellaire et ses milliers d’amis

Répondre