Une momie vieille de 2000 ans passe une radiographie: on lui découvre un cancer

1

La médecine moderne peut accomplir des miracles, prolongeant la vie de certaines personnes, quand elle ne réussit pas carrément à éviter qu’elles ne décèdent.

Pour un homme ayant vécu il y a 2000 ans, les docteurs offrent leurs services plusieurs siècles trop tard, mais sa dépouille a malgré tout obtenu quantité d’attention de la part des experts en santé.

Le corps de l’homme, depuis longtemps momifié et découvert dans une tombe égyptienne, a récemment fait l’objet d’une radiographie complète à l’hôpital Crouse de Syracuse, dans l’État de New York, écrit le site internet BGR.

Chose remarquable, les médecins ont pu poser un diagnostic pour cet homme surnommé Hen et expliquer les circonstances de sa mort. Il semblerait qu’il soit décédé des suites d’un mal qui nous affecte encore aujourd’hui: le cancer.

« Il avait une tumeur sur sa fibula, qui est l’un des deux os du bas de la jambe », a ainsi déclaré le Dr Mark Levinsohn. « Quand on regarde le tout de plus près, la tumeur a toutes les caractéristiques d’une tumeur maligne, et une tumeur qui est relativement rare. Alors, nous avons des circonstances spéciales et une tumeur rare, et cela a particulièrement suscité notre intérêt. »

Impossible de savoir comment s’est déroulée la vie de Hen, y compris si la tumeur l’a tué rapidement, ou s’il est tombé malade et a décidé d’en finir, ou même s’il est mort lors d’une tentative d’opération. Les Égyptiens de l’Antiquité n’avait probablement aucune idée de l’existence ou des causes de la maladie mortelle de l’homme, et disposaient encore moins de la technologie pour le soigner adéquatement, mais des preuves de tentatives de chirurgie rudimentaire ont été documentées par des archéologues s’intéressant à l’Égypte antique.

Il s’agit de la deuxième fois où la momie de Hen est examinée par des médecins, alors qu’une première tentative, en 2006, n’avait donné que des résultats imprécis. « Depuis cette époque, depuis 10 ans, ils ont amélioré l’équipement », note le Dr Levinsohn.

« Nous obtenons maintenant beaucoup plus d’informations à propos d’un corps. Alors nous pouvons nous prononcer beaucoup plus en détail. »

La momie a toutefois eu droit à une bonne nouvelle: la procédure a été entièrement défrayée par l’hôpital; au moins, 2000 ans après sa mort, Hen ne devra pas se préoccuper de payer la facture dans l’au-delà.


En complément:

Pousser les moustiques à l’autodestruction

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Un commentaire

  1. Pingback: La pie qui fait la toilette du wapiti

Répondre