Le gendre du président Trump a utilisé une adresse courriel privée pour des démarches officielles

0

Jared Kushner, le gendre du président américain – et l’un de ses principaux conseillers, a correspondu avec d’autres responsables de l’administration à propos de dossiers traités à la Maison-Blanche via un compte courriel privé mis sur pied pendant la transition post-électorale, en décembre dernier.

L’affaire, rapporte Politico, s’ajoute à d’autres révélations concernant des conseillers du président qui ont tous utilisé des adresses courriel personnelles pour traiter des dossiers gouvernementaux.

M. Kushner emploie son compte privé parallèlement à son compte officiel de la Maison-Blanche, échangeant parfois des messages avec de hauts responsables de cette Maison-Blanche, des conseillers externes et d’autres personnes à propos de la couverture médiatique, de l’organisation d’événements et d’autres sujets, selon quatre personnes au fait du dossier. Politico a pu consulter et vérifier environ une vingtaine de courriels.

« M. Kushner utilise son adresse officielle pour traiter des dossiers de la Maison-Blanche », indique Abbe Lowell, un avocat de M. Kushner, dans une déclaration transmise dimanche. « Moins de 100 courriels, envoyés entre janvier et août, ont été envoyés ou reçus à partir de l’adresse privée. Cela comprenait généralement des articles retransmis ou des commentaires à teneur politique, et se produisait habituellement lorsqu’une personne entamait les échanges en envoyant un courriel à son adresse personnelle, plutôt qu’à son adresse à la Maison-Blanche. »

Parmi les gens ayant échangé des courriels avec M. Kushner depuis l’entrée en fonction du président Trump, on compte l’ancien chef de cabinet Reince Priebus, l’ancien stratège en chef Steve Bannon, le directeur du Conseil économique national Gary Cohn et le porte-parole Josh Raffel, selon des courriels décrits ou montrés à Politico. Dans certains cas, ces responsables de la Maison-Blanche ont d’abord écrit au compte personnel de M. Kushner, ont indiqué des gens au fait du dossier. À certains moments, MM. Bannon et Priebus ont également utilisé des comptes personnels pour correspondre avec M. Kushner et d’autres personnes.

La décision de configurer de nouveaux comptes privés alors que M. Kushner se préparait à entrer au service de la Maison-Blanche est survenue dans la foulée d’une campagne électorale acrimonieuse au cours de laquelle M. Trump a régulièrement fustigé son opposante démocrate, Hillary Clinton, pour avoir utilisé un compte privé pour gérer des dossiers gouvernementaux lorsqu’elle était secrétaire d’État.

Il n’y a aucune indication que M. Kushner ait partagé des documents confidentiels ou importants via son compte privé, ou qu’il s’appuie davantage sur son compte privé que sur son compte officiel pour gérer des dossiers gouvernementaux. Des adjoints ont indiqué qu’il préférait le téléphone ou les textos aux courriels.

Malgré tout, M. Kushner et son épouse, Ivanka Trump, ont configuré leur domaine web personnel à la fin de l’an dernier avant de déménager de New York en direction de Washington, selon des gens au fait de l’affaire, ainsi que selon des informations d’enregistrement numérique publiques. À ce moment, M. Kushner, qui a également travaillé comme conseiller principal pour la campagne, s’attendait à obtenir un poste à la Maison-Blanche, tandis que Mme Trump affirmait haut et fort qu’elle n’envisageait pas de travailler au sein de l’administration paternelle.

Des représentants de M. Kushner n’ont pas voulu donner des détails sur le serveur ou les mesures de sécurité qui s’y rattachent.

Des gens connaissant le compte privé ont indiqué que celui-ci avait principalement été mis sur pied pour les communications personnelles de M. Kushner, mais qu’il a été employé pour communiquer avec des proches de l’extérieur de la Maison-Blanche à propos de dossiers liés à M. Trump et à son administration.

M. Kushner suscite l’intérêt d’enquêteurs en lien avec l’implication de la Russie dans la campagne électorale. Ces enquêtes ont pris de l’expansion pour maintenant inclure une possible obstruction de la justice par le président et ses conseillers; les courriels privés de M. Kushner pourraient intéresser le FBI et les enquêteurs du Congrès.

Ivanka Trump, qui est assistante pour le président, possède un compte courriel sur le même domaine numérique, disent-ils. Politico n’a pas vu la correspondance de Mme Trump, et il n’y a aucune indication qu’elle a utilisé ce compte pour discuter des affaires du gouvernement.

Les échanges de courriels privés entre conseillers de la Maison-Blanche – avec des messages envoyés à partir d’adresses personnelles, plutôt qu’à destination ou en provenance d’adresses gouvernementales – pourraient contrevenir aux exigences du Presidential Records Act, qui exige que tous les documents liés aux activités personnelles et politiques du président soient archivés. M. Trump lui-même n’est pas connu pour employer le courriel, mais se fait occasionnellement imprimer des messages envoyés à son assistant.

Me Lowell a assuré que M. Kushner respectait les exigences gouvernementales en matière de conservation des échanges en transmettant tous les courriels reçus sur son compte personnel, mais Politico n’a pas pu vérifier cette information.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre