D’importantes ruines romaines sont découvertes en Tunisie

0

Des ruines de l’époque romaine s’étendant sur quelque 20 hectares ont été découvertes au large de la côte tunisienne, confirmant « avec certitude » une théorie voulant que la ville de Néapolis a été partiellement submergée lors d’un tsunami survenu au quatrième siècle de notre ère.

« C’est une découverte majeure », a déclaré à l’AFP, jeudi, Mounir Fantar, le chef de la mission archéologique tunisio-italienne qui a mis au jours les ruines au large de la côte de Nabeul, dans des propos qui ont été repris par la chaîne Al-Jazira.

Selon M. Fantar, une expédition sous-marine a découvert des rues, des monuments et environ 100 cuves servant à produire du garum, un condiment à base de poisson fermenté qui était particulièrement populaire à l’époque de la Rome antique.

« Cette découverte nous a permis d’établir avec certitude que Néapolis était un important centre de production de garum et de poisson salé, probablement le plus grand centre du monde romain », poursuit le chercheur.

« Il est probable que les notables de Néapolis devaient leur fortune au garum. »

L’équipe de M. Fantar a débuté ses travaux en 2010, afin de retrouver le port de Néapolis, mais n’a découvert les ruines que cet été, en raison de conditions météorologiques favorables.

Cette mise au jour des vestiges prouve également que Néapolis a été partiellement engloutie par un tsunami le 21 juillet de l’an 365, une catastrophe qui a également gravement endommagé Alexandrie, en Égypte, ainsi que l’île grecque de Crête, tel que rapporté par l’historien Ammien Marcellin.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre