La vidéo bannie d’un opposant russe récupérée par… PornHub

0

Le site de vidéos pour adultes Pornhub a mis en ligne un documentaire critiquant les principaux responsables du gouvernement Poutine, après qu’un tribunal russe eut rendu un verdict à l’encontre du créateur de l’oeuvre, le blogueur anticorruption Alexeï Navalny, et lui eut ordonné de retirer ce film du web.

La vidéo, rapporte NewsWeek, contient des allégations voulant que plusieurs de ces dirigeants soient corrompus, et a été publiée sur Pornhub sous le titre Un politicien russe corrompu se fait baiser.

La production est qualifiée de « professionnelle » tandis que la séquence – qui consiste largement en M. Navalny discutant à propos d’images de yachts et de propriétés de luxe – est classée dans la catégorie hardcore.

Après la mise en ligne, le site web a contacté l’opposant via le site russe de médias sociaux VKontakte, lui faisant savoir qu’il pouvait diffuser d’autres extraits sur Pornhub. Le principal intéressé, lui qui compte parmi les opposants les plus technophiles au régime de Poutine, n’a pas perdu de temps avant de répondre.

« Merci », a-t-il répondu à Pornhub. « De toute façon, je n’allais pas l’effacer. » Il a toutefois suggérer que Pornhub recrée le documentaire « dans son propre style ». « Cela aidera plusieurs citoyens à comprendre ce que les dirigeants corrompus font au peuple russe », écrit-il encore.

Le documentaire porte majoritairement sur le premier ministre russe Dimitri Medvedev, bien que ce soit l’homme d’affaires Alisher Ousmanov qui ait poursuivi M. Navalny en cour. Le film laisse entendre qu’à l’aide de contacts avec des entrepreneurs et des dirigeants au portefeuille bien garni et l’utilisation de plusieurs sociétés-écrans, M. Medvedev est parvenu à contrôler une grande quantité de biens de luxe en Russie et à l’étranger. Le premier ministre parle de son côté d’accusations inventées.

Le film de M. Navalny a rapidement obtenu des millions de visionnements sur YouTube et a aidé le blogueur à lancer, en mars, les plus importantes manifestations antigouvernementales depuis une demi-décennie. Toujours au mois de mars, le taux d’approbation de M. Medvedev a chuté à son plus bas.

Dans un billet de blogue publié mercredi après-midi et intitulé Je ne l’effacerai pas, M. Navalny a annoncé qu’il ne respecterait pas le jugement de la cour, et a demandé aux Russes de se joindre à lui pour manifester de nouveau à travers le pays, le mois prochain, lors d’un événement qu’il travaille à organiser.

L’homme a reçu deux fois du désinfectant en plein visage, et a subi des brûlures chimiques à un oeil, ce qui a nécessité un passage en salle d’opération. M. Navalny fait également campagne pour devenir président de la Russie lors de l’élection prévue l’an prochain, mais une peine suspendue pour fraude l’empêche d’ajouter son nom sur les bulletins de vote.

La Russie a bloqué Pornhub et d’autres sites pornographiques à quelques reprises. Le site pour adultes a répliqué en septembre en offrant à l’agence russe de surveillance des communications un compte premium s’il acceptait de déverrouiller l’accès à ses services. Les restrictions ont été levées en avril, et, cette semaine, l’un des dirigeants de l’agence a accusé Pornhub de ne pas respecter sa part de l’entente.

Immédiatement après, Pornhub a confié au site de nouvelles russe TJournal qu’il avait en fait donné 10 de ces comptes payants à l’agence.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre