Après Frost/Nixon, Stone/Poutine

0

Le réalisateur américain Oliver Stone a interviewé le président russe Vladimir Poutine à plus d’une dizaine de reprises au cours des deux dernières années. Et maintenant, M. Stone et son réalisateur de documentaires Fernando Sulichin ont transformé ces discussions en la série The Putin Interviews, une émission en quatre parties qui sera diffusée en autant de soirées, le mois prochain sur la chaîne Showtime.

La plus récente rencontre entre les deux hommes remonte à février, après la présidentielle américaine, que Poutine et la Russie sont soupçonnés d’avoir activement influencée. Showtime compare The Putin Interviews aux célèbres conversations de David Frost avec Richard Nixon en 1977.

MM. Stone et Sulichin ont obtenu un large accès aux vies personnelle et professionnelle du président russe. « Ce n’est pas documentaire, mais plutôt une série de questions et de réponses », a confié M. Stone au Sydney Morning Herald. « Cela nous offre un point de vue que nous n’avons pas entendu en tant qu’Américains… Il dit les choses comme elles sont. Je crois que nous avons fait preuve de respect en plaçant ses déclarations sous un angle occidental qui pourrait expliquer le point de vue russe dans l’espoir que cela permette d’éviter l’incompréhension et une situation dangereuse – soit celle de se retrouver à risque de déclencher une guerre. »

Selon Showtime, écrit le site web Indiewire, « Poutine n’avait jamais parlé aussi longtemps ou avec autant de détails à un intervieweur occidental, n’hésitant pas à aborder tous les sujets ». Parmi ceux-ci, on retrouve son point de vue sur son homologue américain Donald Trump et les allégations d’ingérence russe dans la présidentielle de 2016, l’OTAN et les interventions en Syrie, en Ukraine et ailleurs.

« Interrogé par M. Stone, Poutine discute de plusieurs sujets en long et en large, y compris son accession à la présidence et à sa présence de longue date dans les hautes sphères du pouvoir, ses relations avec Clinton, Bush, Obama et Trump – ainsi qu’avec Eltsine et Gorbatchev », a poursuivi Showtime lors de l’annonce de la série. « Il parle également des héritages de Staline et de Reagan, ainsi que de la surveillance étatisée et de la lutte d’Edward Snowden pour obtenir l’asile à Moscou, ainsi que de la démission de la représentante américaine Debbie Wasserman Schultz. »

Les entrevues ont été menées au Kremlin, à Sotchi et dans la résidence officielle de Poutine, en banlieue de Moscou. Dans une séquence, M. Stone projette des images de Docteur Folamour, la satire sur la Guerre froide de Stanley Kubrick, un film que Poutine n’avait jamais vu.

Oliver Stone a déjà fait ses preuves comme intervieweur de personnalités puissantes et controversées, puisqu’il a déjà discuté avec Fidel Castro, Hugo Chavez et Benyamin Nétanyahou lors d’autant de films.

Le réalisateur a également remporté trois Oscars, pour les films PlatoonBorn on the Fourth of July et Midnight Express.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre