Chez Huawei, les montres intelligentes n’ont déjà plus la cote

0

Il semblerait que même chez les gens se trouvant à l’avant-garde de l’innovation technologique, on ait droit à un petit moment de « technophobie ».

Comme le rapporte le South China Morning Post, pour le patron de Huawei Technology – l’un des plus importants fabricants de produits « intelligents » -, ce moment est survenu mardi, lorsqu’il a déclaré qu’il ne voyait pas l’intérêt des montres connectées dans un monde où les téléphones intelligents semblent répondre bien amplement aux besoins.

« Je suis toujours un peu confus quant à l’utilité des montres connectées, alors que nous avons déjà des téléphones intelligents », a ainsi lancé Eric Xu Zhijun, l’actuel président de Huawei, lors d’une rencontre annuelle tenue mardi à Shenzhen, en Chine.

M. Xu, dont l’entreprise a jusqu’à maintenant lancé deux montres connectées, a remis en question le futur des appareils « intelligents » portatifs et affirmé qu’il n’envisagerait jamais d’en porter un lui-même. « Alors, lorsque l’équipe des montres connectées chez Huawei me présente ses idées et suinte l’excitation, je continue de leur rappeler de se demander s’il existe un besoin véritable sur le marché », a-t-il lancé lors d’une période de questions avec des analystes et des journalistes de partout sur la planète.

M. Xu répondait ainsi à une question à savoir si le développement de produits comme les montres connectées aurait un effet négatif sur le marché des téléphones intelligents.

La plus récente montre intelligente de la compagnie, la Huawei Watch 2, possède une fente pour carte SIM, ce qui permet à l’utilisateur d’effectuer des appels et d’en recevoir. L’appareil a été lancé deux ans après que la première génération de montre connectée de Huawei, fonctionnant sous Android, eut fait son apparition en mars 2015.

Le géant technologique chinois n’a jamais publié de données sur les ventes de ses appareils connectés portatifs. Apple et Samsung dominent ce marché, selon la plupart des sources.

« Le marché des montres intelligences ne croit pas aussi rapidement que ce qui était prévu par plusieurs personnes », mentionne Thomas Husson, premier analyste chez Forrester Research. « Nos données révèlent que chez les consommateurs qui ont acheté une montre connectée, un important pourcentage d’entre eux cessent de s’en servir. »

Selon un rapport de l’IDC publié le 20 mars, les livraisons mondiales de montres connectées pour 2016 atteignaient 49,2 millions d’unités, soit un peu plus que les 48,7 millions d’appareils similaires vendus, comme les bracelets numériques enregistrant des données sur la santé.

« Les montres ont de la difficulté en tant qu’appareils pour un marché de masse en raison de leur valeur limitée et imprécise auprès d’une vaste gamme d’utilisateurs », indique Ramon Llamas, gestionnaire de recherche chez IDC. « La plupart des consommateurs potentiels savent que les montres peuvent accomplir plusieurs tâches, mais aucune d’entre elles ne réussissent à effectuer ces tâches de façon exceptionnelle. »

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre