Une « tempête monstrueuse » s’abat sur l’Australie

0

Un cyclone accompagné de vents allant jusqu’à 250 kilomètres à l’heure a frappé des îles touristiques australiennes, alors que la tempête continue de se diriger vers la région de Queensland.

Selon les informations de la BBC, des dizaines de milliers de personnes ont été évacuées en prévision du passage du cyclone Debbie, une tempête de catégorie 4. Son centre destructeur avait déjà atteint les îles de Whitsunday, lundi soir, heure de Montréal, et devait toucher l’île principale en fin de soirée, lundi, toujours à l’heure de Montréal.

Selon les autorités, il s’agira de la pire tempête à frapper la région depuis le cyclone Yasi, en 2011.

Plus tôt dans la journée, le premier ministre Malcom Turnbull a pressé les résidents à « quitter leur domicile immédiatement », avant d’ajouter que la population devait se réfugier « en hauteur ».

Au dire du Bureau météorologique australien, la tempête continuaient de gagner en puissance, malgré le ralentissement de sa progression durant la nuit. Des stocks d’urgence de nourriture et de carburant ont été préparés et l’armée est en attente pour gérer les retombées de la tempête.

De son côté, la première ministre du Queensland, Annastacia Palaszczuk, a précisé que l’ordre d’évacuation d’urgence était « probablement le plus important de tous les temps » pour cet État du Nord-Est, et a demandé aux résidents de charger leur téléphone, puisque les dégâts structurels et les pannes de courant sont à craindre. « Ce sera un cyclone monstrueux », a ajouté Mme Palaszczuk, en comparant Debbie au cyclone Yasi, qui a dévasté plusieurs villes et inondé des centres d’évacuation.

Des milliers de personnes auraient fui leur domicile à Mackay, et plusieurs autres ont évacué leur propriété dans des zones situées plus près du niveau de la mer, comme Bowen et Ayr.

Toujours au dire de Mme Palaszczuk, des refuges sont disponibles plus en hauteur, pour ceux qui n’ont nulle part où aller. Certains résidents ont d’ailleurs refusé d’évacuer, malgré les avertissements voulant que le pouvoir destructeur de Debbie puisse s’étendre sur 100 kilomètres.

Plus de 2000 membres des équipes d’intervention d’urgence sont également prêts à intervenir, mais ceux-ci ne répondront aux appels que s’il est sécuritaire d’agir de la sorte.

Une question de sécurité

Selon le Bureau météorologique, le cyclone pourrait « continuer de gagner en puissance », alors qu’il se dirige vers la côte du Queensland. Les météorologues craignaient que le cyclone ne coïncide avec la marée haute, créant des vagues hautes de huit mètres, mais la tempête devrait survenir bien plus tard.

Les autorités soulignent néanmoins que les risques d’inondation demeurent élevés.

Déjà, le commissaire de police Ian Stewart a fait savoir que le mauvais temps avait contribué à la mort d’une femme lors d’un accident de voiture. Les autorités du Queensland ont fermé 102 écoles, 81 centres de la petite enfance et deux ports. Tous les vols ont aussi été annulés aux aéroports de Townsville et Mackay.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre