Enquête anglaise sur les dégâts des tasses de café

0

Pieuvre.ca

Alors que des millions de bouteilles en plastique et de verres à café en carton sont jetés tous les jours, une enquête a été lancée en Grande-Bretagne sur l’impact environnemental des contenants à liquides jetables.

L’Environmental Audit Committee des Communes britanniques ont entamé l’enquête, alors que les taux de recyclage dans les foyers stagne à environ 44 %, bien loin des cibles visant à faire passer le taux de récupération des emballages plastiques à 57 % d’ici la fin de l’année.

Selon ce que rapporte The Independent, Mary Creagh, la présidente du comité, a déclaré que « notre société du jetable nous a donné des plages couvertes de déchets, des oiseaux et des poissons morts, et du plastique dans notre nourriture. Nous aimons tous du café ou du thé à emporter, mais les contenants dans lesquels ils sont servis sont particulièrement difficiles à recycler, puisqu’ils combinent du carton et une laque en plastique. »

« Notre enquête se penchera sérieusement sur des solutions, comme l’utilisation de matériaux différents, des changements comportementaux, un meilleur recyclage et un système de récupération des bouteilles en échange d’une consigne. »

Des données publiées par le gouvernement de Westminster révèlent que les bouteilles de plastique et les contenants de café sont particulièrement problématiques lorsque vient le temps de les recycler. Seule la moitié des 35 millions de bouteilles en plastique vendues chaque jour en Grande-Bretagne sont actuellement récupérées en vue d’être recyclées.

Dans des pays tels que l’Allemagne, la consigne des bouteilles a permis d’atteindre des taux de recyclage particulièrement élevés. Selon une étude de l’organisme Forum PET, ce taux a atteint 95 % en Allemagne en 2015.

En Écosse, des militants ont réclamé un système de consigne pour les canettes et les bouteilles, proposition qui fait actuellement l’objet d’une étude par le gouvernement. Les consommateurs auraient à y payer 10 ou 20 pence supplémentaires pour chaque bouteille achetée, une somme qui serait remboursable en ramener ladite bouteille. Coca-Cola a indiqué qu’il appuierait cette initiative écossaise.

Pendant ce temps, environ sept millions de tasses à café en carton sont jetées tous les jours, et seulement une sur 400 est recyclée – les autres se retrouvent à la décharge ou finissent leurs jours dans la nature.

Afin de rendre les tassées imperméables, le carton doit être enduit de polyéthylène, la forme la plus répandue de plastique. Mais les centres de recyclage traditionnels de la Grande-Bretagne n’ont pas la capacité de séparer le plastique du reste des matériaux, ce qui rend particulièrement rare le compostage et le recyclage des tasses en carton.

Seuls deux sites en Grande-Bretagne ont la capacité d’effectuer cette transformation et de recycler les tasses dans d’autres produits à base de papier.

L’enquête se pencherait sur les gestes qui sont posés par l’industrie et le gouvernement pour réduire les déchets produits par les tasses de carton et les bouteilles de plastique, en plus de chercher à déterminer de possibles solutions.

En 2014, le taux de recyclage de plastique en Grande-Bretagne n’était que de 23 % des 2,2 millions de tonnes utilisées pendant l’année, tandis que les sacs en plastique et les contenants à nourriture et à boisson se retrouvent dans les océans.

L’an dernier, un rapport publié par la Ellen MacArthur Foundation a établi que d’ici 2050, le plastique pourrait être davantage présent que les poissons dans les océans.

 

 

 

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre