SpaceX vise la Lune pour 2018

0

Pieuvre.ca

Après les vols automatisés, le tourisme spatial: des touristes réaliseront un vol autour de la Lune à la fin 2018. SpaceX a ainsi conclu un contrat avec deux personnes privées, a annoncé lundi 27 février la société américaine fondée et dirigée par le milliardaire Elon Musk. Aucune mission habitée n’est retournée dans l’orbite lunaire depuis la mission Apollo 17 de la NASA en décembre 1972.

« Ils ont déjà versé un dépôt important pour une mission autour de la Lune », précise la firme dans un communiqué dont a fait état le journal français Le Monde. « Nous prévoyons d’effectuer des examens de santé et d’évaluation de leur condition physique ainsi que les premiers entraînements plus tard cette année [en 2017]. »

« D’autres personnes ont également exprimé un vif intérêt et nous nous attendons à ce que d’autres en fassent autant », poursuit SpaceX, ajoutant que des informations supplémentaires seront données quant à ces équipages privés une fois qu’ils seront approuvés pour le vol.

M. Musk a également précisé que le voyage durerait environ une semaine et qu’il faudrait parcourir entre 50 000 et 650 000 kilomètres dans l’espace pour quitter la Terre, passer près de la Lune sans s’y poser et revenir sur la planète bleue.

Départs à partir de la Floride

Les touristes voleront à bord du vaisseau spatial Dragon 2, une version de la capsule de fret Dragon destinée au transport des astronautes mise au point dans le cadre d’un contrat avec la NASA. La capsule effectuera son premier vol, sans astronaute, vers la Station spatiale internationale (ISS) cette année.

Dragon 2 sera lancée par la version lourde de la fusée Falcon 9, la « Falcon Heavy » qui est en développement, et dont le premier vol d’essai est programmé pour cet été. Falcon Heavy sera le lanceur le plus puissant à atteindre l’orbite terrestre depuis la fusée Saturn V de la mission Apollo vers la Lune, affirme SpaceX.

Le lancement du vol lunaire aura lieu depuis le Centre spatial Kennedy près de Cap Canaveral en Floride depuis le pas de tir historique 39A, loué par SpaceX, et d’où sont parties les missions Apollo transportant des astronautes de 1968 à 1972, ainsi que les navettes spatiales de 1981 à 2011.

Ces missions représenteront par ailleurs « une étape importante en vue de la préparation pour notre but ultime de transporter des humains vers Mars », pointe la société californienne. Elon Musk, qui a également fondé la société de voiture électrique Tesla, envisage un vol habité vers la planète rouge dès 2024.

Son objectif est d’installer des colonies sur Mars. En avril, il y avait déjà annoncé une mission inhabitée en 2018. Si le milliardaire parvient à tenir ce calendrier, il devancera de quelques années la NASA, qui prévoit une mission, habitée cette fois, dans les années 2030.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre