Après « l’attentat en Suède », Stockholm demande des explications à Trump

0

Pieuvre.ca

Après avoir suggéré samedi qu’un attentat lié aux migrants avait eu lieu en Suède, un commentaire erroné qui a provoqué la stupéfaction de Stockholm, le président Donald Trump a déclaré dimanche qu’il faisait référence à un reportage vu sur la chaîne Fox News.

Lors d’un meeting à Melbourne en Floride, Donald Trump a tenu à justifier le bien-fondé de sa politique de lutte contre l’immigration après la suspension de son décret anti-musulman, en mentionnant un incident lié à l’afflux de migrants en Suède, supposément survenu vendredi. « Regardez ce qu’il se passe en Allemagne. Regardez ce qu’il s’est passé la nuit dernière en Suède. En Suède. Qui aurait pu le croire ? La Suède. Ils acceptent un grand nombre (de réfugiés). Ils ont des problèmes qu’ils n’auraient jamais imaginés possibles », a déclaré le président américain devant ses partisans.

Aucun incident du genre n’a eu lieu en Suède et les propos de Trump ont déclenché la surprise du gouvernement suédois, qui a demandé des explications à la Maison-Blanche. « Ma déclaration quant à ce qui est en train de se passer en Suède faisait référence à une histoire diffusée sur Fox News concernant les immigrants et la Suède », a dit Trump dimanche soir sur son compte Twitter.

La chaîne Fox News, souvent vue comme favorable au président, a diffusé vendredi soir un reportage dans lequel elle affirmait que la Suède connaissait des problèmes de criminalité liés à la présence de migrants sur son territoire. La Maison-Blanche a indiqué dimanche que Donald Trump faisait seulement référence à une récente augmentation du taux de criminalité en Suède et une multiplication des incidents.

Le taux de criminalité suédois est en baisse depuis 2005, montrent les statistiques officielles du pays scandinave qui a accueilli des centaines de milliers d’immigrants et de réfugiés issus notamment de Syrie et d’Irak.

Stockholm veut des explications

L’ambassade de Suède à Washington a demandé dimanche au département d’Etat américain des explications sur les déclarations de Donald Trump. « Nous essayons d’obtenir des éclaircissements », a déclaré la porte-parole du ministère suédois des Affaires étrangères, Catarina Axelsson.

Interrogé sur une éventuelle réponse, le département d’État a fait savoir qu’il ne commentait pas les communications diplomatiques.

Sur Twitter, la ministre suédoise des Affaires étrangères, Margot Wallström, a paru répondre au président américain en publiant un extrait d’un récent discours où elle disait que la démocratie et la diplomatie « nécessitent de respecter la science, les faits et les médias ».

Plus explicite, son prédécesseur au poste, Carl Bildt, écrivait pour sa part sur Twitter: « Suède ? Attaque terroriste? Qu’est-ce qu’il a fumé? Les questions abondent. »

Le mot-clic #LastNightInSweden (la nuit dernière en Suède) a été largement relayé par des utilisateurs suédois, qui l’ont accompagné de photos de rennes, de plats de boulettes de viande et d’ameublement IKEA.

Donald Trump a été critiqué à plusieurs reprises pour des déclarations fantaisistes.

Il a notamment affirmé dernièrement que trois millions de personnes avaient fraudé à l’élection présidentielle américaine, un fait démenti par les autorités électorales, et a estimé que sa marge de victoire au collège électoral était la plus grande depuis des décennies, quand son prédécesseur Barack Obama a obtenu davantage de suffrages de grands électeurs.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre