Découverte d’une nouvelle grotte des manuscrits de la mer Morte

0

Pieuvre.ca

Des archéologues ont découvert une grotte, située dans une falaise du désert de Judée, dans laquelle ont déjà été entreposés des manuscrits de la mer Morte. Il s’agit de la première découverte du genre en plus de 60 ans, rapporte la BBC.

L’Université hébraïque d’Israël a indiqué que les parchemins ne se trouvaient toutefois pas dans la grotte en question, et avaient probablement été pillés par des Bédouins dans les années 1950. Des pots, des fragments de tissus servant à envelopper des manuscrits et une cordelette en cuir ont été retrouvés sur les lieux.

Les manuscrits de la mer Morte peuvent remonter jusqu’au 4e siècle avant notre ère. Ces écrits hors de prix regroupent plus de 800 documents écrits en hébreu, en araméen et en grec, et ont principalement été couchées sur de la peau animal et du papyrus.

En plus d’englober les copies les plus anciennes de plusieurs textes bibliques, ces textes comprennent aussi quantité de textes séculiers à propos de la vie quotidienne au 1er et 2e siècles de notre ère.

Les premiers manuscrits ont été découverts en 1947, possiblement par un jeune berger bédouin cherchant une chèvre égarée dans le Qûmran, aujourd’hui la Cisjordanie. On ignore qui a écrit les manuscrits, bien que certains experts en attribuent la création à une secte juive appelée les Essenes.

L’équipe participant aux fouilles était dirigée par le Dr Oren Gutfeld et Ahiad Ovadia, de l’Université hébraïque de Jérusalem, et comprenait également le Dr Randall Price et des étudiants de la Liberty University, dans l’État américain de Virginie.

Les morceaux de poterie et les tissus ont été retrouvés dans des niches situées le long des murs de la grotte, ainsi que dans un tunnel de quatre à six mètres de long à l’arrière de l’endroit.

« Jusqu’à maintenant, il était estimé que les manuscrits de la mer Morte ne se trouvaient que dans 11 grottes de Qûmran, mais il ne fait maintenant aucun doute qu’il s’agit ici de la 12e cave », a déclaré le Dr Gutfeld. « Bien qu’au final, il n’ait pas été possible de trouver de nouveaux manuscrits, et que nous n’ayons en fait trouvé « qu’un » morceau de parchemin placé dans un pot en vue du processus d’écriture, les découvertes indiquent clairement que l’endroit contenait des manuscrits qui ont été dérobés. »

L’équipe de recherche a aussi mis la main sur un sceau fabriqué en cornaline, une pierre semi-précieuse, ce qui prouve que des hommes préhistoriques ont déjà vécu à cet endroit.

La théorie du pillage par des Bédouins a pris forme avec la découverte de deux têtes de pioche en fer datant du milieu du 20e siècle qui ont été abandonnées dans le tunnel de la grotte. « J’imagine qu’il sont entrés dans le tunnel. Ils ont découvert les amphores contenant les manuscrits. Ils ont emporté ceux-ci », mentionne le Dr Gutfeld. « Ils ont même ouvert les manuscrits et laissé traîner tout le reste, les textiles, la poterie. »

Selon lui, il pourrait s’agir de la première d’une série de découverte, puisqu’il y a encore des centaines de grottes à explorer.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre