La Chine poursuit sa chasse au « sport des millionnaires » et ferme 111 terrains de golf

0

Pieuvre.ca

Des transferts de sommes d’argent astronomiques ont fait de la Chine l’une des destinations sportives les plus en vue au cours de la dernière année, alors que des équipes européennes cherchent à profiter du bassin de joueurs de soccer locaux, raflant du même coup les professionnels destinés à la Super Ligue chinoise.

Mais, comme l’écrit The Independent, si ces équipes aux poches profondes font partie d’une démarche approuvée par Pékin pour alimenter la croissance économique, d’autres sports populaires ont en fait droit à un traitement diamétralement opposé.

La Chine a en effet relancé sa « guerre » contre le golf, fermant quelque 111 terrains et demandant aux membres du Parti communiste chinois de se tenir loin des verts dans une perspective de conservation des terres arables et de l’eau.

Dimanche, l’agence de presse officielle Xinhua a indiqué que les terrains avaient été fermés pour leur utilisation irrégulière de l’eau souterraine, des terres arables ou des terres appartenant à des réserves naturelles, avant d’ajouter que les autorités avaient imposé des restrictions à 65 autres terrains de golf.

Difficile de déterminer en quoi cela est lié au fait de demander aux propriétaires d’équipes de soccer de débourser des sommes à neuf chiffres pour embaucher des joueurs étrangers, mais pour la Chine, la richesse de ses milliardaires est clairement plus facilement sacrifiable que ses aires naturelles.

Techniquement, la Chine a interdit le développement de nouveaux terrains de golf en 2004, lorsque l’on en comptait moins de 200. Cette interdiction visait à conserver les terres arables et les réserves d’eau potable, mais le nombre de ces terrains a plus que triplé depuis.

Les développeurs immobiliers ont construit des terrains en prétendant qu’il s’agissait de parcs ou d’autres projets, souvent avec l’approbation des responsables locaux, mais le Parti communiste cherche néanmoins à serrer la vis. Le Parti a même congédié des dirigeants locaux pour avoir accepté des parties gratuites.

L’un des leaders chinois les plus connus, Mao Tsé-Tong, a parlé du golf comme d’un « sport de millionnaires », et l’actuel secrétaire général du Parti communiste chinois Xi Jinping a poursuivi la fronde contre ce sport dans le cadre d’une offensive contre la corruption et les excès au sein de la classe moyenne en croissance dans le pays.

 

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre