Une petite histoire du casino

0

Les jeux de hasard sont-ils un révélateur de la naissance d’une civilisation? Difficile de répondre à cette question, mais l’on peut tout de même affirmer que des témoignages de cette pratique abondent dans l’Antiquité et c’est en Chine que l’on a trouvé les plus vieilles preuves de paris datant de plus 2000 ans! Retour sur une saga…

L’Europe, mère des casinos

Si les casinos sont aujourd’hui dans le monde entier les temples du divertissement populaire, les jeux de hasard sont en fait longtemps restés les distractions de l’aristocratie européenne et se pratiquaient plutôt dans un cadre privé. Le mot « casino » dérive d’ailleurs du mot « casa », maison en français. C’est en 1638 que sera édifié le premier casino officiel autorisé : celui de Venise. Cet édifice historique accueillait alors tous les joueurs de cartes, plus ou moins amateurs, plus ou moins riches. Restaurée durant le XXe siècle, la Ca’ Vendramin Calergi abrite aujourd’hui des salles de jeux, mais aussi un musée consacré à Richard Wagner, le compositeur y étant décédé en 1883. On peut d’ailleurs aussi assister à des concerts, mais, si en ligne on peut faire les deux à la fois: camuz.ca/article/machines-sous-rock, à la Cité des Doges, jouer ou écouter il faut choisir.

Son succès va entraîner un véritable engouement et l’ouverture dans toute l’Europe de ces lieux de distractions, qui n’étaient pas alors construits avec faste comme ils le sont aujourd’hui. Le premier bâti dans un style que l’on peut qualifier d’extravagant fut celui de Baden-Baden, avec ses lustres, ses dorures et ses pilastres imposants, le tout dans un jardin grandiose. Le centre des jeux de hasard devint ensuite Monte-Carlo où, en 1863, fut ouvert le plus célèbre casino du monde, qui est encore de nos jours l’un des lieux de rencontre les plus courus des passionnés.

Du saloon à Macao

Aux États-Unis, ce furent les saloons qui accueillirent à l’origine les parties de cartes. Le premier qui, en 1822, donna accès aux jeux de hasard se trouvait aux confins du Colorado et de l’Utah et était principalement fréquenté par les travailleurs des mines. Ils apparaissent ensuite très rapidement dans les villes commerciales comme San Francisco, Chicago, Saint-Louis et la Nouvelle-Orléans, permettant ainsi aux fermiers, à la fin d’une dure journée de labeur, de se distraire ensemble.

Un siècle plus tard, alors que les États-Unis sont passés par la terrible période du prohibitionnisme, marquée par l’interdiction des jeux de hasard, le Nevada devient le premier état en 1931 à les réhabiliter. C’est ainsi que Las Vegas vit le jour. Au fil du temps, les casinos de la ville devinrent des structures modernes comprenant hôtel, restaurant, spa, s’affirmant parmi les sites touristiques les plus attractifs de la planète, et le favori des Québécois: quebec.huffingtonpost.ca/2016/11/23/coups-de-coeur-vegas_n_13181270.html. Aujourd’hui cependant, la fréquentation de Las Vegas a été dépassée par une ville qui s’est pourtant beaucoup inspirée d’elle: Macao. Les jeux de hasard sont donc revenus en Chine où, peut-être, ils sont nés!

Les casinos au XXIe siècle

En cette ère de numérisation massive, le présent des jeux de hasard se trouve bien sûr dans les casinos en ligne. L’offre en la matière abonde et les sites de comparaison comme online-casinos-canada.ca/fr se révèlent alors très utiles pour choisir le sien. L’expérience devient en tout cas de plus en plus personnelle et si, derrière son ordinateur, la pression imposée par le regard de l’adversaire pèse moins, l’adrénaline est bien là. 

Musique, spectacle, cinéma… Les casinos sont aujourd’hui une grande source d’inspiration pour tous les secteurs du divertissement, que l’on songe aux films comme James Bond, Las Vegas parano ou bien sûr au Casino de Martin Scorsese. Ils inspirent même aujourd’hui les meilleurs fabricants de jeux de société comme Ravensburg, nous vous en parlions récemment sur pieuvre.ca. Bien sûr l’univers des jeux vidéo n’est pas à la peine en la matière et si, comme beaucoup le disent, l’avenir des salles de jeux est dans la réalité virtuelle, gageons cependant que les palaces qui accueillent aujourd’hui encore les parties de blackjack, ne disparaîtront pas de sitôt!

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre