Un homme engloutit 1 million $ US dans Game of War

0

Pieuvre.ca

Un homme a décidé de dépenser la modique somme d’un million de dollars américains dans des microtransactions permettant d’obtenir un avantage dans le jeu pour plateformes mobiles Game of War après avoir subtilisé 4,8 millions $ US à son employeur.

Selon ce que rapporte la BBC, Kevin Lee Co, un homme de 45 ans originaire de Sacramento, en Californie, a plaidé coupable à une accusation d’utilisation frauduleuse de cartes de crédit de son ancienne entreprise dans le but de voler de l’argent. Des documents déposes en cour révèlent que Lee a englouti environ 1 million $ US de cette somme dans Game of War, l’un des jeux mobiles engrangeant le plus de profits.

Les joueurs peuvent y acheter de l’or et d’autres crédits pour faciliter le développement de leurs empires.

Co travaillait pour Holt, un fournisseur de machinerie Caterpillar sis en Californie, pendant environ deux ans avant que la fraude ne débute en mai 2008. L’homme est devenu, l’année suivante, responsable du département de comptabilité, et a continué de dissimuler les transactions jusqu’en mars 2015.

Un mois plus tard, il quittait la compagnie.

Pendant près de sept ans, il utilisait la carte de crédit corporative pour acheter des voitures de luxe, ainsi que des billets de saison pour les 49ers de San Francisco, ainsi que pour les Kings de Sacramento. Parmi les autres biens et services frauduleusement procurés, on retrouve de la chirurgie plastique, des meubles et un abonnement à un club de golf, selon une copie de son plaidoyer de culpabilité obtenu par le site à saveur technologique Ars Technica.

Les joueurs de Game of War ont dépensé en moyenne 550 $ US sur ce jeu l’an dernier. Ledit jeu a entre autres fait appel à la chanteuse Mariah Carey et à la mannequin Kate Upton pour mousser sa publicité.

Ce montant est le double de la moyenne des sommes consacrées au deuxième jeu mobile le plus rentable, et consiste principalement en achats de caisses d’or vendues à 52 $ US l’unité, selon les analystes de données de chez Slice Intelligence.

Co, qui a plaidé coupable à des accusations de fraude et de blanchiment d’argent, connaîtra sa peine au mois de mai. Chaque accusation pourrait lui obtenir une peine de prison allant jusqu’à 20 ans, mais l’avocat du gouvernement américain a proposé une sentence allégée en raison de l’accord conclu pour plaider coupable. Cette affaire fait suite à une enquête du FBI et du fisc américain.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre