La collection de Netflix a fondu de moitié

0

Pieuvre.ca

Aux États-Unis, plusieurs abonnés du service de diffusion de contenu vidéo en ligne Netflix ont l’impression, depuis quelque temps, que le catalogue de l’entreprise se réduit peu à peu, et ils ont tout à fait raison: depuis que l’entreprise a commencé à produire ses propres films et téléséries, un grand ménage est en cours.

Depuis 2012, écrit Business Insider, la gamme des contenus disponibles sur la version américaine de Netflix a fondu d’environ 50%, passant d’environ à 11 000 titres à près de 5300, selon le blogue Exstreamist, qui cite plusieurs anciens employés du service.

Les sources d’Exstreamist estiment que le pic du catalogue de Netflix a été atteint en 2012, avant que la compagnie ne commence, l’année suivante, à produire du contenu original. On pouvait alors trouver environ 11 000 films, émissions de télévision et émissions spéciales. En utilisant ce nombre, Exstreamist a ensuite comparé la taille du catalogue de 2012 à celui actuellement disponible chez nos voisins du Sud, à l’aide de données provenant d’Unogs, un site qui s’intéresse aux données de Netflix. En s’appuyant sur les données de septembre, Netflix offrirait quelque 5300 titres sur sa version américaine.

La cure d’amaigrissement dépasserait donc les 50%. La raison? L' »exclusivité », particulièrement lorsqu’il est question des productions originales de Netflix.

L’avenir et sa cure minceur

Ce contenu original serait partie intégrante de la stratégie de Netflix pour les prochaines années.

« Vous devriez vous attendre à ce que nous tentions de nous rapprocher d’une division 50/50 entre le contenu original exclusif et le contenu obtenu sous licence », a récemment déclaré le chef des activités financières de Netflix, David Wells. Et le contenu original n’est pas donné, d’autant plus que Netflix tente d’obtenir des licences pour l’ensemble du marché. Le service aurait ainsi dépensé 120 millions $ US pour The Get Down, son émission de Baz Luhrmann sur les origines du hip-hop, ainsi que 90 millions $ US pour le nouveau film de Will Smith.

Au total, Netflix entend mettre en ligne 600 heures de contenu original d’ici la fin de 2016. Soit 25 jours d’écoute sans arrêt.

En plus des productions originales, les dirigeants de Netflix ont indiqué à plusieurs reprises que la compagnie se concentrait davantage sur les titres « exclusifs », comparativement à d’autres également disponibles sur des plateformes concurrentes comme Amazon Prime ou Hulu. Cette façon de faire entraînera une hausse des coûts.

Cette volonté de se concentrer sur les productions originales, et sur les exclusivités en général, permet de mettre la cure minceur du catalogue en perspective. Netflix offre moins de contenu, mais la compagnie fait le pari que conserver des exclusivités dans son catalogue sera suffisamment intéressant pour continuer à débourser une dizaine de dollars par mois.

Netflix n’a pas voulu commenter.

 

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre