SpaceX prévoit reprendre les vols en novembre

0

Pieuvre.ca

L’entreprise privée SpaceX envisage de redonner le feu vert à ses décollages en novembre, à la suite d’un incendie survenu sur un pas de tir qui a provoqué la perte d’une fusée Falcon 9 et la destruction d’un satellite de communications israélien que cette dernière devait placer en orbite, a annoncé mardi la présidente de la compagnie.

Comme l’écrit Reuters, SpaceX a suspendu ses vols pendant qu’elle enquête sur les circonstances ayant mené à l’éclatement d’un incendie, le 1er septembre, alors que la fusée faisait l’objet d’un remplissage de ses réservoirs en vue d’un test de routine au Cap Canaveral, en Floride.

« Nous prévoyons de suspendre les activités pour environ trois mois, et de reprendre les vols en novembre », a ainsi précisé Gwynne Shotwell, la présidente de la compagnie fondée par Elon Musk, lors d’une conférence à Paris. Une vidéo de cette déclaration a été mise en ligne sur YouTube.

Mme Shotwell n’a pas donné de détails sur les correctifs qu’il serait nécessaire d’apporter aux fusées pour reprendre les vols en novembre. L’entreprise n’a pas non plus précisé les dégât subits par le pas de tir et les équipements au sol. L’accident a fait partir en fumée le satellite de la compagnie israélienne Space Communication, évalué à 200 millions $ US.

SpaceX a déjà annoncé qu’un deuxième pas de tir en construction en Floride, installé au Centre spatial Kennedy, serait complété en novembre. L’endroit en question était en « friche » depuis la fin des décollages de navettes spatiales de la NASA, il y a cinq ans.

Mardi, la NASA a dit ne voir aucun inconvénient à ce que SpaceX effectue des vols à partir du Centre spatial Kennedy (KSC). « Nous avons confiance envers SpaceX pour comprendre et se remettre de ce qui s’est passé », a déclaré Tom Engler, directeur adjoint à la planification et au développement du KSC, lors d’une entrevue avec Reuters.

« Selon notre perspective, l’accident ne modifie en rien notre planification et nos activités. »

Une source au fait des plans de SpaceX a indiqué que le premier vol à décoller du pas de tir du KSC serait une fusée Falcon 9, et non pas le lancement inaugural du modèle Falcon Heavy, tel que prévu précédemment. La Falcon Heavy, une version modifiée de la Falcon 9, avec 27 moteurs plutôt que neuf, sera vraisemblablement testée durant le premier trimestre de 2017.

SpaceX a un carnet de commandes de plus de 70 missions, pour un total dépassant les 10 milliards $ US. Avant l’accident du 1er septembre, les fusées Falcon 9 avaient décollé à 27 reprises sans problème, et avaient échoué à une seule occasion.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre