Londres: aucun signe de radicalisation dans l’attaque au couteau

0

Pieuvre.ca

Aucun élément n’atteste d’une radicalisation de l’auteur présumé de l’attaque meurtrière à l’arme blanche mercredi soir à Londres ou d’un geste lié au terrorisme, a annoncé jeudi la police métropolitaine, qui estime que l’agression résulte probablement de ses troubles mentaux.

L’homme arrêté est un ressortissant norvégien d’origine somalienne, a ajouté le commissaire adjoint de la police métropolitaine de Londres, Mark Rowley, dans des propos repris par Reuters.

« Tout le travail que nous avons jusqu’à présent accompli indique de plus en plus que ce tragique incident a été déclenché par des questions de santé mentale », a-t-il dit dans une déclaration à la presse. « Nous croyons qu’il s’agit d’une attaque spontanée et que les victimes ont été choisies au hasard », a-t-il ajouté.

« Nous n’avons découvert jusqu’à présent aucune indication de radicalisation ou quoi que ce soit qui suggérerait que l’homme sous notre garde était motivé par le terrorisme », a-t-il poursuivi.

« Le suspect un ressortissant norvégien d’ascendance somalienne. J’insiste cependant sur le fait que tout le travail que nous avons effectué n’indique pas que cela est significatif dans la motivation de son geste », a-t-il ajouté.

Rowley a précisé que la sexagénaire mortellement touchée dans l’agression commise à Russell Square était une citoyenne américaine. Les cinq personnes blessées sont de nationalités australienne, américaine, israélienne et britannique.

« Nous avons parlé avec les ambassades concernées et ferons tout ce que nous pouvons pour leur apporter du soutien », a-t-il dit.

L’alerte a été donnée à 21h33, heure locale, mercredi. La police est arrivé sur les lieux cinq minutes après, y trouvant six blessés. L’homme suspecté a été maîtrisé et arrêté à 22h39, à l’aide d’un pistolet Taser. L’enquête a été confiée à la police de la ville en liaison avec les services de lutte antiterroriste.

Une femme d’une soixantaine d’années a succombé à ses blessures après avoir reçu les premiers soins sur place. Jeudi matin, deux des cinq blessés étaient toujours hospitalisés. Les trois autres ont pu sortir.

Dans un communiqué, le maire travailliste de Londres, Sadiq Khan, a lancé jeudi matin un appel au calme et à la vigilance.

« La sécurité de tous les Londoniens est la première de mes priorités », a-t-il dit. « J’exhorte tous les Londoniens à rester calmes et vigilants. Signalez s’il vous plaît tout élément suspect à la police. Nous avons tous un rôle vital à jouer en étant les yeux et les oreilles de la police et des services de sécurité et en contribuant à faire en sorte que Londres soit protégé. »

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre