Facebook ouvre la porte aux économies émergentes

0

Pieuvre.ca

Facebook laissera les petites entreprises des économies émergentes réaliser gratuitement des ventes via leurs pages Facebook, a annoncé mercredi le géant des médias sociaux, ce qui représente une nouvelle tentative pour acquérir davantage d’annonceurs potentiels dans ces régions à la croissance rapide.

Comme l’écrit Reuters, le geste est la première intrusion de Facebook dans le domaine du commerce électronique dans les marchés émergents. La compagnie a lancé, l’an dernier, un service permettant à certains commerçants de vendre des articles via des publicités payantes sur l’application mobile de l’entreprise. Le plus récent service sera plutôt gratuit, et les achats pourront être effectués à l’aide des propres pages Facebook des détaillants.

En poussant ces derniers à dépendre davantage de Facebook, la compagnie espère qu’un plus grand nombre d’entreprises oeuvrant dans les marchés émergents décideront éventuellement de devenir des annonceurs payants.

« Si une entreprise estime que sa page a de la valeur, il y a une plus forte opportunité qu’elle devienne un annonceur », estime Benji Shomair, directeur du marketing des produits pour les Pages Facebook, lors d’une entrevue.

Facebook, dont la valeur des actions a atteint un record, la semaine passée, après avoir rapporté une solide croissance dans la vente de publicités, possède environ trois millions d’annonceurs actifs. Mais plus de 60 millions d’entreprises, à l’échelle de la planète, utilisent son service permettant de créer des pages gratuitement, histoire de tenter d’attirer davantage de clients au sein du 1,7 milliard d’utilisateurs mensuels de Facebook.

L’Asie du Sud-Est est la région la plus en croissance pour la base d’utilisateurs de Facebook, mais l’entreprise continue de récolter davantage d’argent aux États-Unis et au Canada. La compagnie a récolté environ 13,74 $ US par utilisateur nord-américain au deuxième trimestre, comparativement à une moyenne de 1,74 $ US par utilisateurs dans la région de l’Asie-Pacifique.

L’application mobile Facebook et son penchant web, extrêmement populaires, ont largement saturé les marchés occidentaux, et se tournent vers les marchés émergents pour assurer la croissance, autant en matière d’utilisateurs que de revenus provenant de la publicité.

Le réseau social a également lancé Free Basics, une version de base et gratuite du web, dans plus de 30 pays dont les populations ne disposent pas de connexions fiables au web, et travaille à la construction de drones permettant de connecter des gens n’ayant encore jamais eu accès à la Toile.

Les deux initiatives sont partie intégrante de la stratégie mondiale de Facebook visant à atteindre un large groupe d’utilisateurs potentiels qui, autrement, n’auraient pas pu créer de comptes sur le réseau social.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre