Tesla: après les voitures de luxe, les camions, les autobus et le libre-service électriques

0

Pieuvre.ca

Le président de Tesla Motors, Elon Musk, a dévoilé mercredi un plan ambitieux visant à développer son entreprise pour offrir des camions et des autobus électriques, en plus de systèmes de voitures en libre-service et d’énergie solaire.

Dans un billet de blogue intitulé Plan principal, deuxième partie, M. Musk a détaillé la vision d’une entreprise intégrée sans empreinte carbone offrant une grande variété de véhicules, ainsi que des produits et des services allant au-delà des voitures électriques et des piles.

Selon ce qu’écrit Reuters, les plus récents éléments de cette stratégie comprennent des plans visant à développer des services de transport collectif et de voitures en libre-service – des domaines où d’autres compagnies se font déjà concurrence et, dans certains cas, disposent d’une large avance sur Tesla.

Quant aux nouveaux véhicules, ceux-ci vont d’un camion commercial appelé Tesla Semi à un autobus, en passant par un « nouveau genre de camionnette » et un VUS compact. Ces véhicules seront officiellement dévoilés l’an prochain, et viendront s’ajouter à la gamme déjà existante de voitures électriques de Tesla.

M. Musk a réitéré son argument voulant que Tesla devrait se porteur acquéreuse de l’entreprise d’installation de panneaux solaires SolarCity, dont elle détient déjà une bonne part des actions, et dit vouloir rendre le système de pilotage automatique des Tesla 10 fois plus sécuritaire que les voitures conduites manuellement par les humains.

Le plan ne précise toutefois pas comment ces nouveaux projets seront financés, alors que Tesla et SolarCity dépensent rapidement leurs liquidités.

M. Musk a résumé son plan en affirmant que Tesla visait à « créer d’impressionnants toits solaires pour les maisons, le tout facilement intégré avec des solutions de stockage d’énergie. Développer davantage une capacité de pilotage automatique qui est 10 fois plus sécuritaire que la conduite manuelle via l’apprentissage massif. Permettre à votre voiture de faire de l’argent quand vous ne vous en servez pas ».

Toujours selon le PDG de Tesla et SpaceX, les propriétaires de voitures Tesla pourront permettre à d’autres personnes d’utiliser leur véhicule via une application pour téléphone intelligent. Selon lui, il existera une « flotte de véhicules Tesla partagés », sans toutefois donner plus d’indications sur le fonctionnement de ce service.

Tesla n’est pas la seule entreprise à s’aventurer dans cette industrie: d’autres fabricants automobiles sont déjà à pied d’oeuvre.

« Dans les villes où la demande dépasse l’offre de voitures fournies par les consommateurs, Tesla exploitera sa propre flotte, afin de s’assurer que vous puissiez toujours obtenir un véhicule chez nous, peu importe votre emplacement », a déclaré M. Musk. Un tel service placerait Tesla en concurrence avec des compagnies telles qu’Uber ou Lyft.

 

Le patron de Tesla affirme par ailleurs que tous les futurs produits de Tesla disposeraient d’un mode de pilotage automatique, y compris les camions et autobus. L’homme a aussi vigoureusement défendu la décision d’offrir, chez Tesla, ce qu’il a décrit comme un système « en phase de test » permettant une autonomie partielle dans ses véhicules et appelé Autopilot. Les autorités réglementaires américaines enquêtent sur ce système après un accident mortel impliquant une Tesla Model S alors que le « pilote automatique » était engagé.

« Lorsqu’il est utilisé correctement, Autopilot est déjà bien plus sécuritaire que la conduite manuelle », écrit M. Musk.

Ce dernier n’a toutefois pas donné de date précise pour le lancement d’une voiture Tesla entièrement autonome, mais a indiqué qu’il faudrait approximativement cinq années supplémentaires de tests.

La plupart des grands constructeurs automobiles, ainsi que le géant internet Google, investissent massivement dans les technologies de conduite autonome. Ainsi, l’allemande Daimler travaille sur des camions lourds automatisés et des véhicules électriques commerciaux. General Motors et Toyota font de leur côté partie des entreprises oeuvrant sur le partage de véhicules, et signant des ententes avec Uber, Lyft et les autres services du genre.

Le 21 juin, M. Musk a proposé que Tesla achète SolarCity. Il a parlé d’une compagnie conjointe qui pourrait fournir aux consommateurs les outils nécessaires à une vie largement sans empreinte carbone – des voitures électriques rechargées par de l’énergie produite par des panneaux solaires de SolarCity, ou stockée dans des piles domestiques conçues par la méga-usine de Tesla en construction au Nevada.

M. Musk possède 22 % des parts de SolarCity, et a détaillé son ambition d’offrir, aux acheteurs de voitures Tesla, un système de production d’énergie solaire et de stockage d’électricité.

Pour financer ses projets, Tesla a vendu, en mai, pour 1,7 milliard $ US en nouvelles actions. La majeure partie de cette somme sera employée pour accélérer le développement de la nouvelle gamme Model 3, et atteindre un rythme de production de 500 000 véhicules par année d’ici 2018.

 

 

 

 

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre