Le patron de Fox News, harceleur sexuel présumé, forcé de démissionner

0

Pieuvre.ca

Roger Ailes, qui a fait du réseau américain Fox news le mastodonte qu’il est aujourd’hui en matière de cotes d’écoutes, et l’entreprise Twenty-First Century Fox mènent actuellement des négociations en vue du départ de M. Ailes de la chaîne câblée, à la suite d’allégations de harcèlement sexuel, a fait savoir mardi une personne au fait du dossier.

Selon ce qu’écrit Reuters, la Fox a précisé par communiqué qu’un examen juridique du dossier était en cours et que M. Ailes continuait de travailler. L’avocate de ce dernier, Susan Estrich, a déclaré sur CNN qu’il n’y avait encore aucune entente et que toute annonce en ce sens serait effectuée par la 21st Century Fox.

Un départ représenterait un revirement de situation inattendu pour le PDG de 76 ans qui a conseillé plusieurs présidents républicains, dont George H. W. Bush, et fait de Fox News la chaîne d’informations câblée la plus regardée des États-Unis.

Des informations contradictoires faisant état d’un départ immédiat pour M. Ailes ont circulé en marge de la convention républicaine à Cleveland, y compris sous la forme de tweets de la part du commentateur politique conservateur Matt Drudge, qui soutenait que le dirigeant de la Fox avait un chèque de compensation de 40 millions $ US entre les mains.

L’ancienne présentatrice de la Fox Gretchen Carlson a intenté une poursuite contre Ailes, plus tôt ce mois-ci, en invoquant du harcèlement sexuel. M. Ailes nie les accusations. Fox a retenu les services du cabinet d’avocats Paul, Weiss, Rifkind, Wharton et Garrison pour mener une enquête à l’interne.

La publication New York Magazine a donné suite à cette affaire en publiant des informations sur d’autres femmes alléguant avoir été harcelées par M. Ailes, et ce même depuis aussi loin que les années 1960. Mardi, le magazine a indiqué que la vedette de Fox News Megyn Kelly avait confié aux enquêteurs embauchés par la Fox que M. Ailes avait « effectué des avances sexuelles non désirées » il y a environ 10 ans.

Selon les informations du magazine, qui invoque des sources anonymes, les avocats de la Fox ont donné à M. Ailes jusqu’au 1er août pour démissionner ou être congédié.

M. Ailes est un confident de longue date du coprésident exécutif de la 21st Century Fox Rupert Mudorch, qui l’a nommé à la tête de Fox News en 1996. Mais alors que l’attention se tournait de plus en vers M. Ailes au cours des derniers jours, M. Murdoch et ses fils, James et Lachlan, se sont entendus pour dire qu’il devrait quitter l’entreprise, toujours selon New York Magazine.

Mardi, M. Drudge a tweeté une image d’une page d’un document étant supposément l’accord de départ de M. Ailes avec la Fox. Le message a par la suite été retiré, avant d’être remplacé avec une déclaration anonyme indiquant que « Roger Ailes n’a jamais harcelé sexuellement Megyn Kelly. En fait, il a passé une bonne partie de la dernière décennie à la promouvoir et à l’aider à atteindre la célébrité dont elle jouit aujourd’hui, des gestes pour lesquels elle l’a remercié publiquement à plusieurs reprises ».

L’avocate de M. Ailes n’a pas répondu à une demande de commentaire.

Le départ de M. Ailes, sans successeur désigné, soulèvera des questions à propos de l’avenir de Fox News, connu comme étant un regroupement de commentateurs aux valeurs conservatrices. Le réseau fut le plus écouté dans les chaînes câblées de base au cours de l’année s’étant terminée en juin dernier, selon des données de la firme Nielsen, qui parle d’une moyenne de 2,2 millions de téléspectateurs en heure de grande écoute.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre