Counter-Strike, Valve et les paris de la colère

0

Pieuvre.ca

La saga des services de pari entourant les modifications visuelles disponibles pour le jeu Counter-Strike: Global Offensive (CS:GO) se poursuit. Après avoir déclaré la semaine dernière qu’il commencerait à agir contre certaines entités concernées par ce dossier, le développeur et éditeur de jeux Valve a désormais concrétisé ses intentions en envoyant des demandes de cessation d’activités à plus de 20 sites de pari différents (y compris un site pour le jeu Dota2).

La raison invoquée? L’utilisation de comptes de la plateforme Steam à des fins commerciales, chose qui violerait les conditions d’utilisation du service en question.

Sur son site internet, le magazine spécialisé PC Gamer se permet de récapituler l’histoire: bien que les paris permettant d’obtenir des objets liés à CS:GO existent depuis environ trois ans, le sujet n’a fait les manchettes que récemment, lorsqu’il est apparu que l’un de ces sites de paris, CSGO Lotto, appartenait en fait à deux personnalités de YouTube qui avaient précédemment fait la promotion du même site sans déclarer leur participation dans celui-ci.

Au fur et à mesure que les joueurs participent à des matchs dans Counter-Strike, ils peuvent obtenir des coffres qui, lorsqu’ils sont ouverts, permettent d’obtenir des modifications visuelles aléatoires pour leurs armes. Afin d’ouvrir ces coffres, il est nécessaire de dépenser de l’argent sonnant et trébuchant, et une fois les modifications acquises, il est possible de les échanger avec d’autres joueurs. Au final, les sites concernés permettent aux joueurs de miser leurs modifications contre des résultats de matchs, ou les utiliser dans une série de jeux en ligne similaires à ceux offerts dans les casinos.

En bref, Valve veut mettre fin à ces pratiques, mais pour compliquer la chose, une autre démarche judiciaire concurrente a été intenté contre Valve, où les plaignants affirment que le problème n’est pas du côté des sites de pari, mais plutôt chez Valve pour avoir permis et soutenir l’existence de ceux-ci. Toute l’affaire en revient à une question de débat. Malgré tout, Valve a depuis bloqué toute connexion à ces sites de paris et, la semaine dernière, annoncé qu’elle envisageait de forcer leur fermeture.

« Nous sommes au courant que vous exploitez l’un des sites de paris listés ci-bas. Vous utilisez des comptes Steam pour diriger ces activités. Votre utilisation de la plateforme Steam est sujette aux conditions d’utilisation, qui stipulent que les services offerts sont offerts à des fins personnelles et non-commerciales. Votre utilisation commerciale de comptes Steam est donc en violation des conditions d’utilisation. Si vous ne cessez pas ces activités d’ici 10 jours, Valve emploiera toutes les options disponibles pour fermer ces comptes », mentionne l’entreprise dans sa lettre envoyée aux dirigeants des sites concernés.

En réponse à cette demande, l’un des sites, CSGOBig, a mentionné une « fermeture temporaire », précisant qu’il « serait rapidement de retour », bien que le ton employé dans la lettre de Valve permette d’en douter.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre