Pokémon Go fait fureur, mais a parfois de tristes conséquences

0

Pieuvre.ca

Le nouveau jeu pour téléphones intelligents Pokémon Go enregistre un succès considérable aux États-Unis, mais il a déjà mené ses utilisateurs à des rencontres inquiétantes: des agressions, la découverte d’un cadavre, tandis que des blessures mineures ont été causées par le jeu.

Le jeu de réalité augmentée a été utilisé par quatre adolescents du Missouri, dans le centre des États-Unis, pour agresser une dizaine de personnes et leur voler de l’argent, a rapporté lundi la police, dans des propos repris par Reuters.

Le jeu fait appel à la réalité augmentée et consiste à trouver et capturer ces personnages franchisés par Nintendo dans divers endroits de la vie réelle.

Sorti le 7 juillet aux États-Unis, en Asie et en Australie et Nouvelle-Zélande, Pokemon Go a grimpé au cours du weekend à la première place des applications gratuites disponibles sur iTunes, la plate-forme d’Apple.

Il compte déjà plus d’utilisateurs sur les téléphones Android que l’application de rencontres Tinder, et voit ses utilisateurs augmenter à un rythme similaire à celui de la plate-forme Twitter, rapporte la société d’analyse de données SimilarWeb.

À O’Fallon, dans la banlieue de Saint Louis, dans le Missouri, la police a arrêté dimanche quatre adolescents après avoir reçu un appel d’une victime de vol.

« En utilisant la fonction de géolocalisation de l’application Pokémon Go, les voleurs ont pu anticiper l’endroit où se trouveraient leurs victimes et leur degré d’isolement », a expliqué le sergent Bill Stringer, de la police d’O’Fallon, en banlieue de St Louis.

« Nous encourageons toutes les personnes jouant à Pokémon Go à prendre conscience de leur environnement et à jouer avec des amis quand elles vont dans des endroits nouveaux ou peu familiers », ont réagi dans un communiqué les sociétés Pokemon Company International et Niantic Inc, qui ont développé le jeu avec Nintendo.

Sur les réseaux sociaux, les récits de blessures ou de chutes de joueurs trop concentrés sur leur écran, alors qu’ils cherchaient des pokémons, sont légions. Des incidents liés à des conducteurs qui cherchaient les créatures au volant ont également été rapportés.

« Je me surprends à manquer de trébucher sur des choses, alors j’ai commencé à jouer un peu moins dans la rue », explique à Los Angeles Henry Mendez, voiturier et âgé de 32 ans.

Une jeune fille de 19 ans, Shayla Wiggins, traquait un pokémon aquatique près de Riverton, dans le Wyoming, lorsqu’elle a découvert un cadavre près d’un pont, un homme mort noyé dans des eaux peu profondes, selon les médias locaux. « Je ne serais sans doute jamais descendue là s’il n’y avait pas eu ce jeu », a-t-elle dit à CNN.

L’action du groupe Nintendo a bondi de 25% lundi après la nouvelle du décollage en flèche de son jeu.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre