Obama en campagne auprès de Clinton

0

Pieuvre.ca

Lors d’un discours au cours duquel, en juin 2008, elle avait reconnu la victoire de Barack Obama dans la course à l’investiture, Hillary Clinton s’était engagée à tout faire pour favoriser l’élection du candidat démocrate. Mardi, c’est au tour du président, qui achève bientôt son second mandat, de lui rendre la politesse.

Après des mois de neutralité dans la joute qui, lors des primaires, a opposé son ex-secrétaire d’Etat au sénateur du Vermont Bernie Sanders, Barack Obama va intervenir pour la première fois dans la campagne, en Caroline du Nord, et appeler les électeurs à faire de son ex-rivale son successeur à la Maison-Blanche.

Le président a déjà apporté son soutien à Hillary Clinton en juin dans une vidéo où il affirmait que personne n’était aussi qualifiée qu’elle pour occuper la Maison-Blanche. Une apparition de Barack Obama au côté d’Hillary Clinton, prévue peu après, avait dû être reportée en raison de la fusillade dans une discothèque fréquentée par des homosexuels qui avait fait 49 morts à Orlando, en Floride.

« J’ai pu constater tout son sens du jugement, sa solidité. J’ai été témoin de son engagement en faveur de nos valeurs », déclarait le président dans la vidéo. « Je suis à ses côtés. Je suis enthousiaste, impatient de faire campagne pour Hillary ».

La première occasion lui en sera donnée ce mardi en Caroline du Nord, Etat qu’Obama avait remporté lors de la présidentielle de 2008 mais qu’il avait perdu de peu en 2012, et qu’Hillary Clinton entend bien ramener dans le giron démocrate le 8 novembre.

Séduire les jeunes et la gauche

« Le président apprécie vivement son endurance au combat et son engagement en faveur d’une série de valeurs qu’il partage(…). Ces valeurs, voilà la raison essentielle pour laquelle le président croit qu’elle est la meilleure personne à même de lui succéder », déclarait vendredi dernier le porte-parole de la Maison-Blanche, Josh Earnest.

L’accent mis par Barack Obama sur la force de caractère d’Hillary Clinton vise à lui rallier des soutiens auprès d’électeurs qui la jugent peu fiable, point faible dont son adversaire républicain Donald Trump cherche à tirer parti.

Hillary Clinton a besoin également de Barack Obama pour attirer les jeunes électeurs et les électeurs de la gauche du Parti démocrate, qui ont apporté leur soutien à Bernie Sanders et ont représenté une part non négligeable de l’électorat d’Obama tant en 2008 qu’en 2012.

En outre, le président américain a besoin d’une victoire de Clinton le 8 novembre pour que son héritage soit préservé dans une série de domaines comme les soins de santé, la lutte contre les changements climatiques ou encore l’immigration.

Le déplacement commun en Caroline du Nord rappellera au président comme à la candidate leur apparition conjointe, à Unity dans le New Hampshire, à l’issue de la primaire démocrate particulièrement clivante de 2008.

Aujourd’hui, c’est au tour d’Hillary Clinton d’être la candidate à la Maison-Blanche, et le président, qui quittera ses fonctions en janvier, sera là pour la défendre.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre