Les vagues migratoires qui ont transformé les chasseurs-cueilleurs

0

Pieuvre.ca

Le séquençage de l’ADN de 51 Européens du Paléolithique supérieur révèlent que l’Europe a subit deux épisodes de déplacements massifs de population entre l’arrivée des premiers hommes modernes et leur sédentarisation, 30 000 ans plus tard.

« L’analyse des 51 génomes nous révèle que les chasseurs-cueilleurs ont vécu des changements dramatiques pendant leurs 30 000 ans d’existence », a expliqué à l’AFP Cosimo Posth de l’Université de Tübingen en Allemagne, coauteur de l’étude.

Les premiers humains modernes ont gagné l’Europe il y a environ 45 000 ans, se répandant sur tout le continent et chassant les hommes de Néandertal. Mais on connaît mal ce qu’il est advenu de ces populations après leur arrivée.

« Les données génétiques montrent qu’il y a 37 000 ans tous les Européens venaient d’une même population fondatrice », a expliqué dans un communiqué David Reich de la Harvard Medical School aux États-Unis, coauteur de l’étude.

Selon l’étude, le première grand bouleversement dans la répartition de la population intervient à la fin de la dernière période glaciaire.

Quand les glaciers ont reculé, il y a environ 19 000 ans, l’Europe du Nord a été intégralement repeuplée par les chasseurs-cueilleurs de sud-ouest de l’Europe, notamment par ceux qui peuplaient l’Espagne.

Le deuxième mouvement de population que les chercheurs ont pu déduire des analyses génétiques est intervenu il y a environ 14 000 années.

C’est alors les populations du sud-est de l’Europe (la Turquie, la Grèce …) qui ont envahi l’ensemble de l’Europe, chassant les hommes venus de l’Ouest.

« Nous avons trouvé la première preuve de lien génétique entre les Européens et les Proche-Orientaux, un premier mélange qui daterait d’il y a environ 14 000 années », a expliqué Cosimo Posth.

Selon les chercheurs la part d’hérédité néandertalienne chez les Européens a diminué de près de moitié au cours des 45 000 dernières années.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre