Destination Mars pour SpaceX

0

 Pieuvre.ca

SpaceX prévoit d’envoyer une capsule Dragon automatisée vers Mars aussi tôt qu’en 2018, a annoncé l’entreprise mercredi, dans le cadre de la première étape pour réaliser le rêve de son fondateur, Elon Musk, qui consiste à envoyer des gens sur une autre planète.

L’agence spatiale américaine, la NASA, qui vise une mission habitée vers la Planète rouge dans les années 2030, a indiqué qu’elle fournirait une aide technique pour cette première tentative, surnommée Red Dragon, écrit Reuters.

SpaceX « pourrait offrir d’importantes données à la NASA en matière d’entrée, de descente et d’atterrissage en vue de notre propre expédition vers Mars, tout en aidant l’économie américaine », a fait savoir l’agence par voie de communiqué. L’annonce représente la première date visée pour la mission robotisée de SpaceX vers Mars.

Le programme de SpaceX vise à développer les technologies nécessaires pour le transport d’humains vers Mars, un objectif à long terme pour la compagnie à capital fermé de Musk, officiellement appelée Space Exploration Technologies.

L’entreprise a fait savoir qu’elle fournirait les détails de son programme martien lors du Congrès astronautique international, en septembre prochain. « Dragon 2 est conçue pour atterrir où que ce soit dans le système solaire », a lancé Musk sur Twitter. « La mission martienne Red Dragon sera son premier vol d’essai. »

L’entrepreneur a ajouté qu’avec un volume interne correspondant à celui d’un véhicule utilitaire sport, la capsule Dragon serait inconfortable pour des gens effectuant le long voyage vers Mars.

Musk, un milliardaire qui a aidé à fonder Tesla Motors et PayPal, a lancé SpaceX en 2002 avec l’objectif de réduire considérablement les coûts de lancement pour qu’un voyage vers Mars soit abordable. SpaceX prévoit un premier lancement de sa fusée martienne, une version gonflée aux stéroïdes de son actuel lanceur Falcon 9, plus tard cette année.

La compagnie a récemment fait l’histoire en ramenant une fusée Falcon 9 sur un pas de tir terrestre, ainsi que sur une barge installée sur l’océan – une étape clé pour Musk afin de développer un véhicule de lancement réutilisable et relativement abordable.

SpaceX emploie actuellement des versions cargo de sa capsule Dragon en direction et pour revenir de la Station spatiale internationale, en vertu d’un contrat d’approvisionnement de 2 milliards $ US avec la NASA.

SpaceX travaille également à améliorer ces capsules pour transporter des astronautes, et des vols d’essai sont prévus vers la station en 2017, en vertu d’un autre contrat avec la NASA, valant jusqu’à 2,6 milliards $ US, celui-là.

La NASA ne prévoit pas fournir d’aide financière à SpaceX pour sa mission martienne. L’agence investit dans ses propres fusées de grande capacité, capsules et modifications de pas de tir pour permettre un voyage vers Mars.

Au moment où la NASA prévoit entamer un vol d’essai en orbite lunaire avec des astronautes en 2023, l’agence aura dépensé 24 milliards $ US dans ce programme, révèle un rapport gouvernemental déposé ce mois-ci.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre