Eau au plomb à Flint: l’administration savait

0

Pieuvre.ca

Des courriels échangés entre de hauts responsables de l’État du Michigan démontrent qu’ils étaient au courant d’une augmentation du nombre de cas de maladie du Légionnaire, et que cela pouvait être lié à des problèmes avec l’eau potable de la ville de Flint, et ce bien longtemps avant que le gouverneur républicain Rick Snyder n’affirme qu’il possédait des informations sur cette éclosion.

Selon ce qu’écrit Reuters, un porte-parole de M. Snyder a rejeté jeudi le rapport publié par l’organisme de tendance libérale Progress Michigan. Des courriels obtenus par le groupe révèlent que le premier assistant de M. Snyder, Harvey Hollins, avait été mis au courant de l’éclosion, et d’un possible lien avec l’utilisation de l’eau de la rivière Flint en mars dernier.

M. Snyder a assuré en janvier qu’il venait tout juste d’apprendre la hausse de cas de maladie du Légionnaire. « Devons-nous croire que l’un des principaux assistants avec des années d’expérience n’informerait pas le gouverneur Snyder d’une situation possiblement mortelle? », s’est interrogée par voie de communiqué la directrice exécutive de Progress Michigan Lonnie Scott.

Le groupe invoque un courriel datant du 13 mars 2015 qui montre que M. Hollins et Dan Wyant, l’ancien dirigeant du département d’Évaluation environnementale (DEE), étaient au courant de l’accroissement des cas de la maladie dans le conté de Genesee, où est située Flint, et que le responsable de la santé publique du comté attribuait ces cas à la rivière Flint.

Le 13 janvier, des responsables de l’État ont annoncé que cette croissance du nombre de cas avait entraînée 10 morts possiblement liées à la crise de l’eau potable.

En rejetant les affirmations du groupe, un porte-parole de M. Snyder a précisé que les courriels du DEE attribuant à l’eau de Flint le lien avec les problèmes de santé étaient « au-delà de l’irresponsable ». M. Hollins a demandé au département de faire enquête, et si les inquiétudes s’avéraient réelles, que le gouverneur soit informé de la situation, a précisé le porte-parole par courriel.

« Cette affaire n’a pas été portée à l’attention du gouverneur jusqu’en janvier de cette année », a-t-il ajouté.

Flint, une ville sise près de Detroit, se trouvait sous le contrôle d’un gestionnaire d’urgence nommé par l’État lorsque la municipalité a cessé de puiser son eau potable à partir du réseau d’aqueduc de Detroit pour plutôt s’abreuver dans la rivière Flint, en avril 2014.

La ville a effectué un nouveau changement en sens inverse en octobre 2015 après que des tests eurent révélé la présence d’une concentration élevée de plomb dans des échantillons de sang d’enfants. L’eau de la rivière, plus corrosive, a grugé davantage de plomb des tuyaux que ne le faisait l’eau de Detroit. Le plomb est un agent toxique pouvant entraîner de graves problèmes neurologiques.

La maladie du Légionnaire est un genre de pneumonie provoquée par le fait d’inhaler des particules fines d’eau infectées par la bactérie Legionella.

Jeudi, plusieurs législateurs démocrates ont invité M. Snyder à Washington pour témoigner à propos de la crise de l’eau potable à Flint. L’audience est prévue le 10 février.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre