Tag: "agence spatiale américaine"

Un altimètre laser canadien contre un morceau d’astéroïde

L’Agence spatiale canadienne (ASC) a confirmé jeudi sa participation à la mission OSIRIS-REx, une mission d’exploration de la NASA visant à étudier l’astéroïde Bennu, qui risque d’entrer en collision avec la Terre vers la fin du 22e siècle. Pour sa contribution à cet ambitieux projet, le Canada fournira l’altimètre laser nécessaire à des travaux de cartographie particulièrement précis.

Votre nom à jamais dans l’espace

Vers l’infini, et plus loin encore… et avec votre nom à bord. La NASA et la Planetary Society tentent en effet d’impliquer davantage la population dans les futures missions spatiales, et offrent ainsi aux internautes, dans cette perspective, la possibilité de personnaliser quelque peu la sonde OSIRIS-REx, qui doit décoller de la Terre en 2016 en direction de l’astéroïde Bennu.

Des humains sur Mars dans les années 2030… si l’argent est au rendez-vous

Les humains pourraient bien poser le pied sur la planète rouge d’ici une vingtaine d’années, du moins à un coût qui n’est pas prohibitif, affirment des experts. Pour ce faire, cependant, des changements en profondeur devront être effectués, soutiennent-ils.

La Station spatiale internationale en fonction jusqu’en 2024

La Station spatiale internationale (ISS) continuera de flotter en orbite au-dessus de la Terre, et ce au moins jusqu’en 2024. L’agence spatiale américaine a en effet obtenu l’appui de la Maison-Blanche pour repousser de quatre ans la « date de péremption » de cette station spatiale dont la construction a débuté en 1998.

Un autre vol spatial privé décolle en direction de la Station spatiale

Une nouvelle étape a été franchie mercredi dans la privatisation de l’exploration spatiale: la compagnie américaine Orbital Sciences, l’une des entreprises sélectionnées par la NASA pour effectuer des vols de ravitaillement en direction de la Station spatiale internationale (SSI), a procédé au lancement réussi de son premier engin Cygnus, qui apportera entre autres de la nourriture aux trois astronautes actuellement à bord du laboratoire spatial.

La NASA tente de concevoir un moteur permettant de franchir la vitesse de la lumière

Si la série Star Trek a entre autres fasciné les foules avec sa méthode de voyage dépassant la vitesse de la lumière, les scientifiques ont eu tôt fait de réduire les attentes des amateurs de science-fiction et des astrophysiciens du dimanche: la théorie de la relativité d’Einstein interdit spécifiquement de se déplacer plus vite que cette fameuse barrière de la lumière. Mais est-ce bien le cas? Des chercheurs proposent une méthode stupéfiante pour espérer atteindre un jour les étoiles.

La NASA découvre des millions de trous noirs

Des millions de trous noirs; voilà les objets les plus « visibles » récemment découverts par la mission WISE (Wide-field Infrared Survey Explorer) de l’agence spatiale américaine, la NASA. Les objets les plus « visibles », en effet, puisque d’autres objets stellaires, encore plus poussiéreux – et donc obscurs – que les trous noirs ont été mis au jour: il s’agit ici de galaxies obscurcies par la poussière (DOGs). En examinant la lumière infrarouge qu’elles émettent, toutefois, ces galaxies, au nombre d’environ 1000, sont parmi les objets les plus brillants de l’univers.

Gros plan sur un astéroïde gigantesque

Un autre objet céleste dévoile désormais certains de ses plus intimes secrets; la sonde spatiale Dawn de l’Agence spatiale américaine (NASA) a en effet récemment révélé plusieurs détails auparavant inconnus sur la structure de la surface, les écarts de température et la composition du coeur de l’astéroïde Vesta. Ces découvertes pourraient bien aider les astronomes et les astrophysiciens à mieux comprendre les mécanismes de formation des planètes et de notre système solaire.

Orion prendra la route des étoiles en 2014

Cap sur 2014 pour la NASA : c’est dans deux ans, en effet, qu’aura lieu le tout premier vol d’essai du nouveau système de vol spatial Orion, destiné à remplacer la navette spatiale comme fer de lance du programme d’exploration de l’espace des États-Unis. Le premier vol test, dont la date a été dévoilée jeudi par la NASA, sera effectué par Lockheed Martin, le géant de l’aérospatiale et des systèmes militaires.

Dextre jouera au pompiste de l’espace

L’Agence spatiale canadienne (ASC) a annoncé mercredi le début d’une première série de tests qui pourraient fort bien laisser présager d’un changement fondamental de la façon dont les satellites sont gérés, une fois en orbite.

Une autre sœur pour la Terre en zone habitable ?

Y’a-t-il une forme de vie ailleurs dans l’Univers? La question est à nouveau relancée depuis l’annonce, ce lundi, de la découverte d’une nouvelle planète potentiellement habitable dans un autre système solaire.

Un nouveau satellite pour la NASA

L’agence spatiale américaine, la NASA, a décidé cette semaine d’aller de l’avant avec la poursuite du projet TDRS (Tracking Data Relay Satellite, ou Satellite de relai de données de suivi) en achetant officiellement les engins de nouvelles génération à l’entreprise Boeing Satellite Systems. Le contrat, premier de deux options d’achat, est évalué à 289 millions $ US.

Le robot Curiosity prêt pour le décollage vers Mars

L’agence spatiale américaine (NASA) s’affère aux derniers préparatifs en vue du lancement vers Mars de son robot mobile le plus performant jusqu’à maintenant. Le robot du Mars Science Laboratory, chargé d’examiner l’un des secteurs les plus intrigants de la planète Mars, décollera le 25 novembre prochain à 10 h 25 (heure de l’Est) de la Floride.

La NASA se prépare au lancement de son prochain robot martien

Reuters rapporte que la sonde Mars Science Laboratory, le nouvel engin de 2,5 milliards $ US de l’agence spatiale américaine, la NASA, est arrivée jeudi sur son pas de tir floridien, en prévision de son lancement du 25 novembre. Le robot mobile doit examiner si Mars est capable (ou a été capable) d’abriter la vie.

Mars : la vie aurait pu se développer dans les cavernes

Une nouvelle étude de l’agence spatiale américaine, la NASA, laisse croire que si la vie a jamais existé sur Mars, elle se serait très certainement davantage développée sous la surface du sol. Ces résultats viennent chambouler les conceptions précédentes sur l’éventuelle apparition de la vie sur la Planète Rouge.

Exploration spatiale : Virgin Galactic offrira des vols à la NASA

La compagnie Virgin Galactic a confirmé jeudi la signature d’une entente avec la NASA, l’agence spatiale américaine, pour trois vols de son engin spatial SpaceShipTwo visant à offrir la possibilité, à des ingénieurs, des technologues et des chercheurs spécialisés dans les sciences spatiales, de mener des expériences à la fine pointe dans l’espace sub-orbital terrestre.

Mars500 revient sur Terre

Retour sur Terre prévu au début novembre pour une poignée d’astronautes; il ne s’agit cependant pas du voyage de retour d’un équipage embarqué pour une mission à bord de la Station spatiale internationale, mais plutôt des six membres d’une mission simulée vers Mars qui ont été isolés depuis plus d’un an en banlieue de Moscou. Leur périple test arrive à sa fin, et les scientifiques et responsables des agences spatiales ont bien hâte de voir le résultat de l’expérience qui nous amènera peut-être un jour sur la planète Rouge.

Le privé dans l’espace : moins cher, révèle la NASA

La commercialisation du design d’engins spatiaux aurait le potentiel de réduire les coûts de façon dramatique, permettant éventuellement de révolutionner le futur du transport au-delà de notre planète, explique un rapport de l’agence spatiale américaine, la NASA, publié récemment. Le document vient cimenter l’attrait de l’agence américaine et, éventuellement, des autres agences mondiales pour la démocratisation des vols en orbite basse, tout en contribuant véritablement à créer un marché lucratif pour le transport de personnel et de matériel en direction de la Station spatiale internationale.

GRAIL s’envole vers la Lune

Et… décollage! Après plusieurs reports causés par des conditions météorologiques, la fusée Delta emportant les deux sondes jumelles de la mission GRAIL de la NASA, l’agence spatiale américaine, s’est arrachée du pas de tir de la base de lancement de Cap Canaveral, en Floride, en direction de la Lune. Dans le cadre de cette mission, la NASA vise à évaluer et mesurer le champ gravifique de notre satellite naturel. L’agence spatiale américaine poursuit ainsi son programme de missions d’exploration, et ce malgré la fin de son programme de navettes spatiales, et la suspension temporaire des vols de fusées Soyouz.

Nouveau revers pour les vols spatiaux commerciaux

Nouveau revers pour l’exploration spatiale : après la suspension des vols d’engins Soyouz à la suite de l’écrasement d’un vaisseau automatique Progress peu de temps après son décollage, voilà qu’un engin de test de la compagnie Blue Origin a lui aussi été perdu corps et biens après un incident technique, cette fois lors d’un vol d’essai. Si l’incident n’a rien d’aussi dramatique que l’écrasement du vaisseau Progress, il s’agit malgré tout d’un revers sérieux non seulement pour Blue Origin, mais également pour les entreprises impliquées dans le développement d’engins capables d’offrir une alternative privée aux coûteux vols spatiaux gérés par les différentes agences spatiales nationales.

Exploration spatiale : les agences de la planète se rencontrent au Japon

Le programme des navettes spatiales américaines a pris fin et rien n’est encore prévu pour les remplacer? Les lancements de fusées Soyouz sont suspendus en raison de l’écrasement d’un vaisseau automatisé et la relève est compromise à bord de la Station spatiale internationale? Qu’à cela ne tienne, l’exploration de l’univers doit aller de l’avant. La NASA, l’agence spatiale américaine, a ainsi annoncé, mercredi, le début d’une réunion extraordinaire de 10 agences spatiales d’un peu partout sur la planète. Les haut responsables de ces agences se rencontrent donc à Kyoto, au Japon, pour mettre sur pied une stratégie globale d’exploration spatiale pour les années à venir, qui devrait voir les humains voyager de plus en plus vers l’inconnu, augmentant d’autant la présence humaine dans l’immensité cosmique.

La NASA vise à nouveau la Lune

Pieuvre.ca

La NASA a de nouveau le regard livré vers l’endroit le plus lointain où l’Homme a jamais posé le pied; dans quelques jours, l’agence spatiale américaine procèdera au lancement de GRAIL en direction de la Lune, y envoyant deux sondes qui auront pour mission d’évaluer et de mesurer le champ gravifique de notre satellite naturel. L’agence spatiale américaine poursuit ainsi son programme de missions d’exploration, et ce malgré la fin de son programme de navettes spatiales, et la suspension temporaire des vols de fusées Soyouz annoncée en début de semaine par les Russes.

Vols spatiaux : la NASA choisit Virgin Galactic

L’agence spatiale américaine, la NASA, enverra bientôt des ingénieurs, des techniciens, des scientifiques et leur matériel dans l’espace à bord des vaisseaux spatiaux de Virgin Galactic. L’annonce, rendue publique mercredi matin, représente un coup de force pour l’entreprise appartenant à l’empire Virgin de Richard Branson et à Aabar Investments PJS, et symbolise un nouveau départ pour la NASA après l’arrêt de son programme de navettes spatiales.

Il y aurait de l’eau liquide sur Mars, suggère la NASA

Dans le cadre d’un développement très important en matière d’exploration planétaire, l’agence spatiale américaine (NASA) a annoncé jeudi la possibilité de la présence d’eau liquide à la surface de Mars la planète rouge. Cette conclusion, à laquelle est parvenue une équipe de scientifiques américains et suisses, et dont l’étude a été diffusée dans la publication spécialisée Science, représente un grand pas en avant dans la découverte d’éventuelles sources de vie ailleurs que sur notre planète. Les données, captées par la sonde américaine Mars Reconnaissance Orbiter, mèneront sans doute à un regain d’intérêt pour l’envoi de sondes additionnelles et, éventuellement, d’astronautes vers Mars. Dans une déclaration publiée sur le site Internet de la NASA, l’administrateur de l’agence, Charles Bolden, a indiqué que le programme d’exploration de Mars continuait à fournir des informations qui permettront un jour de déterminer si la planète rouge peut abriter la vie.

Quel avenir pour l’exploration spatiale ?

Le dernier géant a pris son envol, puis s’est posé pour la dernière fois. Le dernier exemplaire encore en service de la machine la plus complexe jamais construite, la navette spatiale américaine Atlantis, a atterri en douceur jeudi matin sur la piste de Cap Canaveral, en Floride, mettant ainsi fin à sa dernière mission, mais également la mission finale du programme des navettes de l’agence spatiale américaine, la NASA. Au-delà de la nostalgie du public, mais aussi des amateurs et des employés de la NASA, qui a fait l’objet de nombreux reportages, certains s’interrogent sur l’avenir de l’exploration spatiale en général, et celui de la NASA en particulier.

Espace : Atlantis décolle pour une dernière fois

Et c’est parti! L’attente aura été longue, mais la météo a finalement été clémente au-dessus du Centre spatial Kennedy, et la navette spatiale Atlantis a pu s’élancer dans les cieux azurés pour la dernière fois. Avec quatre astronautes à son bord, un module pour la station spatiale et un engin visant à tester le ravitaillement de satellites en orbite, Atlantis s’est élevée sur une colonne de flammes vers l’espace et l’infiniment vaste, minuscule preuve de l’ingéniosité et de la ténacité humaine, pour aller rejoindre la Station spatiale internationale, autre symbole de l’inébranlable curiosité de l’Homme et de son désir d’aller toujours plus loin. L’engin passera 12 jours en orbite, avant de redescendre sur Terre et de prendre une retraite bien méritée, plus de 30 ans après le début du programme des navettes spatiales, en 1981.

Navette Atlantis : décollera? Décollera pas?

Plus que deux jours avant que le dernier géant, le dernier exemplaire de la plus complexe machine jamais inventée par l’Homme, ne prenne son envol sur une terrifiante colonne de flammes, en route vers les cieux. Deux jours, donc, avant que la navette spatiale américaine Atlantis, qui repose sur le pas de tir 39A à Cape Canaveral, en Floride, depuis près d’un mois, ne décolle pour accomplir sa dernière mission, à la fin de laquelle l’agence spatiale américaine, la NASA, tournera la page sur une époque marquante de l’exploration spatiale et mettra ses navettes à la retraite. Pour l’instant, toutefois, astronomes, scientifiques et curieux espèrent surtout que le beau temps sera au rendez-vous.

Un prix Découverte de l’année 2009 à un chercheur d’étoiles

Dans le cadre de la série Découverte de l’année 2009, le magazine de vulgarisation scientifique québécois Québec Science a octroyé son Prix du public à Olivier Daigle, de l’Université de Montréal. Ce doctorant au Département de physique de l’Université a oeuvré à la mise au point d’un dispositif d’imagerie numérique permettant d’effectuer des observations astronomiques beaucoup plus fiables.