Navigation : Europe

Europe
0

La police française a procédé à une perquisition du quartier général du parti de la leader d’extrême-droite Marine Le Pen, lundi soir, heure locale, dans le cadre d’une enquête officielle sur de « faux emplois » impliquant la mauvaise utilisation de fonds européens pour payer le salaire d’un garde du corps et d’un assistant à Paris, écrit The Guardian.

Europe
0

Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise à l’élection présidentielle, a profité mercredi d’un meeting à Strasbourg pour fixer rendez-vous en fin de semaine prochaine à ses concurrents de gauche, le socialiste Benoît Hamon et Yannick Jadot pour Europe Écologie-Les Verts, en vue de se « parler ».

Europe
0

L’ex-président du Conseil italien Matteo Renzi pourrait déclencher lundi une guerre de succession à la tête du Parti démocrate (PD), ce et retarder ainsi les élections anticipées qu’il souhaite pourtant depuis son départ du gouvernement en décembre.

Europe
0

Les politiques sociales démocrates et d’éducation publique inspirées du modèle suédois dans les discours du candidat Bernie Sanders pendant la campagne électorale américaine semblaient utopiques. En revanche, les électeurs croyaient à l’utopie de l’approche télé-réalité du candidat Donald Trump. N’empêche que les positions prises par le gouvernement suédois barrent la route aux ambitions hégémoniques du nouveau président américain.

Europe
0

Le gouvernement roumain, dominé par les sociaux-démocrates, a sans encombre surmonté mercredi une motion de censure au Parlement, après les importantes manifestations qui l’ont contraint à faire marche arrière sur un décret relatif à certains faits de corruption.

Europe
0

De hauts dirigeants des entreprises appartenant au magnat des médias Rupert Murdoch ont rencontré la première ministre britannique ou son ministre des Finances à 10 reprises en un an – soit davantage que toute autre organisation médiatique, selon une nouvelle analyse dont fait état le journal The Guardian.

Europe
0

François Fillon, candidat de la droite à la présidentielle française, a réaffirmé jeudi soir n’avoir rien commis « d’illégal » en rémunérant ses proches, dont son épouse, « la première de mes collaboratrices », mais il a dit pour la première fois comprendre que les accusations à son encontre « troublent » une partie de l’électorat.